JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

248 Billets

3 Éditions

Billet de blog 17 juin 2011

Gaz de schiste: manifestation en Ardèche le 24 juin. (Attention: le vote du Sénat c'est aujourd'hui 30 juin)

Allons-y, osons un bon coup, du culot, de l'audace, invitons-nous... Mais pour que chacun(e) se fasse sa propre opinion des enjeux et répercussions sur l'avenir des populations et de la planète voici un résumé du rapport, parmi bien d'autres que l'on peut trouver sur internet :

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Allons-y, osons un bon coup, du culot, de l'audace, invitons-nous... Mais pour que chacun(e) se fasse sa propre opinion des enjeux et répercussions sur l'avenir des populations et de la planète voici un résumé du rapport, parmi bien d'autres que l'on peut trouver sur internet :

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-gaz-schiste.xml

Celui-ci me semble assez impartial sur les enjeux "économiques et politiques" face aux enjeux "environnementaux et écologiques".

Ci-dessous la conclusion de ce rapport, de Pierre Thomas du Laboratoire de Géologie de Lyon / ENS Lyon publié par Olivier Dequincey le 6 avril 2011:

"Que conclure de tout cela ? En résumant et simplifiant, on voit que, comme pour toute activité industrielle, les aspects « positifs » des gaz se schiste sont principalement de nature économique et politique, et que les aspects « négatifs » sont principalement de nature écologique et environnementale. Les enjeux économiques et politiques sont considérables. les préoccupations écologiques et environnementales sont justifiées. Des missions d'information sont en cours, des débats commencent et continueront certainement d'avoir lieu à l'avenir. À chacun d'entre nous d'y prendre part de manière active et constructive. C'est à chaque citoyen, en effet, une fois correctement informé, de donner son avis, en pondérant avantages et inconvénients, en essayant de garder une vision à long terme et de défendre l'intérêt général. "

Et pour la bonne blague ou justification d'une partie du titre:

Ici l'échange Twitter suite au passage des faucheurs de OGM devant le Tribunal à Poitiers, entre Pascal Terrasse, député socialiste de l'Ardèche qui s'oppose avec vigueur à l'exploitation du gaz de schiste dans le département, et Ségolène Royal, responsable socialiste qui défend depuis toujours le respect de l'environnement :

_

Ici comme l'info passe dans certains journaux, radios, TV:

"Ségolène Royal s'invite (avec culot... / encore un coup...) à la manifestation prévue contre l'exploitation du gaz de schiste..."

Et puis carrément sur Rue89 :

"Segolène Royal s'invite avec succès à un meeting via Twitter " ça ce n'est que le titre! le plus beau c'est la manipulation de l'échange twitter qui est publié, le voici:

"la loi sur les #gazdeschistes est une machine a trahir la vérité sur nos engagements en matière d'environnement" #QAG #CMP #DirectSenat

Elles ne sont pas rigolotes les blagues que la presse aux ordres nous joue?

Mais que cela n'empêche, ceux et celles qui le pourront et qui se sentiront interpellé(e)s par les enjeux, de venir ce 24 juin manifester et se faire entendre par ce pouvoir au service uniquement des enjeux "économiques" qui ne sont même pas les intérêts économiques de la collectivité mais des grandes compagnies internationales, apatrides, qui se croient en dehors des enjeux de la planète toute entière et de l'avenir de ses populations. Tout comme si eux, ils planaient au dessus dans un espace sidéral, désincarnées et en dehors des besoins physiologiques des petits terrestres que nous sommes, nous les, pour eux, sans voix.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema