JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

245 Billets

3 Éditions

Billet de blog 22 sept. 2015

Oh, les Grecs, quelle déception! Vous ne l'avez pas faite à notre place, la révolution...

Pour mieux effacer des mémoires ce qui pourrait encore rester de sentiment triomphal collectif et démocratique dans les résultats des élections grecques de janvier 2015, et pour bien faire savoir qui est qui, nom de dieu! en ce bas monde, les crieurs publics en service parlent de vote de la résignation... pour qualifier le résultat des élections législatives de septembre 2015. Comprenez le sarcasme: après l'Indignation... retournez à votre état primaire.

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour mieux effacer des mémoires ce qui pourrait encore rester de sentiment triomphal collectif et démocratique dans les résultats des élections grecques de janvier 2015, et pour bien faire savoir qui est qui, nom de dieu! en ce bas monde, les crieurs publics en service parlent de vote de la résignation... pour qualifier le résultat des élections législatives de septembre 2015. Comprenez le sarcasme: après l'Indignation... retournez à votre état primaire.

Personnellement, sans être statisticienne, la lecture des chiffres des deux résultats des élections législatives grecques de janvier et septembre 2015 me fait penser à bien de qualifications autres que résignation et vois beaucoup de détermination, d'insoumission, d'estime de soi en tant que citoyen inébranlable qui lève les yeux et recherche les introuvables yeux  des dieux de pacotille et ose leurs renvoyer à leur noms que nous n'entendrons jamais prononcer de la part de ces sicaires qui, sans états d'âme, tuent la Démocratie et le désir profond de vivre ensemble d'une bonne partie de l'Humanité. 

Je pourrais même y trouver une bonne couche de stoïcisme dans ce que de force de résistance spirituelle l'on peut trouver dans ce courant de pensée:

"La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie." Sénèque.

Ou alors, de la souplesse et adaptation pour mieux contourner l'obstacle et poursuivre l'objectif, ce combat dématérialisé et désincarné qu'est devenu cet absurde des luttes ambulantes contre des guichets automatiques.  

A peu près, les chiffres que l'on peut trouver en faveur du mouvement populaire SYRIZA à l'issue de ces deux consultations sont de 35,53% en septembre contre 36,34% en janvier, ou 1.925.904 voix en septembre contre les 2.246.064 de janvier.

L'absentéisme qui monte de 37% en janvier à 44% en septembre, que l'on cite comme élément testimonial de ce qu'est devenue la motivation, voire la déception, de l'électeur grec pour le changement de système ne me semble pas tellement significatif, surtout après ce qu'il a pu voir et vivre ces derniers mois. Bien de groupes politiques européens ou français voudraient pour eux un soutien, une participation et détermination pareilles!.

Entendre ou lire les comptes-rendus des résultats de ces élections, d'où qu'ils viennent ces analyses et commentaires, me fait penser à ce monde à l'envers décliné par Eduardo Galéano comme un droit au délire, délire dans le sens contraire de ce qu'il essaie de nous dire l'humaniste, bien entendu, mais qui fonctionne malheureusement mieux.  

https://youtu.be/Q0OqVF-rpn0

Je dédie à toutes celles et ceux, de mon bord, bien situé à Gauche, ces dernières mots du délire de Galeano:  

"Nous serons imparfaits, puisque la perfection restera le privilège ennuyeux des dieux..."

Et à toutes celles et ceux qui claironnent le mensonge et font de la désinformation une arme politique de combat,  cette jolie ballade en leur souhaitant de commencer à comprendre combien difficile va leur être à l'avenir de vendre des pirates honnêtes: 

© jesus garate

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson
Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel