JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

247 Billets

3 Éditions

Billet de blog 26 mars 2011

"Los últimos 70 Años de Literatura Española"

JNSPQD
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Siglo de Oro", "Generación del 98" (1898), "Generación del 27"(1927), "Generación del 50"(1950) jusqu'à "Generación X" c'est ainsi que l'on classe ou que l'on identifie à une période de crise de société ou de perte de repères identitaires les grands hommes et femmes qui ont laissé une trace dans les Arts et les Lettres espagnoles. "Le sentiment tragique de la vie" propre aux gens de mon pays?
A l'intérieur de cette classification, sont inclus, évidemment, tous les hommes et femmes qui ont produit leur pensée philosophique ou artistique en langue espagnole, creuset ou point de rencontre, lien d'expression d'une culture commune malgré leurs diversités.
Diversités et points de rencontre... Les autodafés "modernes" de livres qui débutèrent en 1936 sur le port de La Coruña, organisés par la Phalange (parti fasciste espagnol) et qui se poursuivirent de manière officielle, en présence du Secrétaire National à l'Education du gouvernement fasciste, juste un mois après la fin de la guerre civile, le 30 Avril 1939, à l'Université de Madrid, sont aussi un lien commun avec les faits de dictatures en pays d'Amérique Centrale et du Sud de langue hispanique de ces dernières décennies, hélas!
Que serait, d'ailleurs, la littérature dite "espagnole" sans l'apport et la richesse de tant et tant de génies, de sensibilités qui lui ont donné et contribué à sa renommée ces derniers siècles?
Qu'aurait été, d'ailleurs, le devenir de tous ceux qui durent quitter leur terre natale et que, comme dit Léon Felipe, emportèrent avec eux "la canciòn" sans l'accueil de ce lien profond d'amitié culturelle?
"Tuya es la hacienda,
la casa,
el caballo
y la pistola.
Mía es la voz antigua de la tierra.
Tú te quedas con todo
y me dejas desnudo y errante por el mundo...
mas yo te dejo mudo... ¡Mudo!
¿Y cómo vas a recoger el trigo
y a alimentar el fuego
si yo me llevo la canción?"

dit Léon Felipe aux vainqueurs:
"A toi la hacienda,
la maison,
le cheval,
et le fusil.
A moi la voix antique de la terre.

Tu gardes tout
et me laisses nu et errant de par le monde...
mais moi, je te laisse muet... Sans parole!
Et comment vas-tu récolter le blé
et alimenter le feu
si moi j'emmène la chanson?

Tout ce préambule pour parler du glossaire ou projet d'Histoire de la Littérature espagnole de ces 70 dernières années:


dont un résumé est publié ce jour sur "El País"
http://www.elpais.com/articulo/portada/posguerra/generacion/X/elpepuculbab/20110326elpbabpor_3/Tes
Un seul petit regret, à remarquer parmi les sept caricatures de la photo, une seule femme: María Zambrano...
Mais ici, l'obscurité est encore plus lugubre:
http://www.elpais.com/recorte/20110326elpbabpor_3/LCO340/Ies/Conversaciones_literarias_Formentor_1959_izquierda_derecha_Juan_Goytisolo_Victor_Seix_Camilo_Jose.jpg
Bonne lecture!

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech
Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent