La diablesse

 

Je suis adhérente/militante au PS, je me pose la question après cette vidéo de savoir

 

http://www.dailymotion.com/video/x5jw94_hollande-huchon-segolene-royal-la-d_news

 

 

que penser de ces personnages que nous avons envoyés aux hautes instances de notre parti?. Souvent je me dis que l'on a ce que l'on mérite dans la vie, alors est-ce que nous le méritons ce staff en culotte courte? et pour ce qui est de la culotte courte, ce n'est pas qu'une image...

Sont-ils si naïfs comme pour avoir une conversation à quelques mètres de distance des micros des journalistes sans penser que tout sera écouté, commenté et pourquoi pas enregistré, d'autant plus que l'on voit le micro et les caméras à portée de yeux de Savonarole/Huchon et de Torquemada/Hollande?

Que la réponse soit oui ou qu'elle soit non, j'ai envie d'être outrancière à souhait, et pourtant je n'arriverais jamais à la cheville de ces pontes qui ont oublié le but et le pourquoi nous adhérons, militons et leurs donnons acte pour qu'ils nous représentent et défendent les principes de respect et dignité de « tous » les individus humains y comprises les femmes.
Donc, je vais être outrancière parce que cette dernière attaque, ou procès en sorcellerie, fait vraiment déborder « mon vase » et je ne pense pas être la seule à cumuler de l'amertume envers ces dieux d'argile et ses bacchantes qui, comme des enfants apeurés, jouent à se faire peur, ou alors à faire peur.

Supposons qu'ils ne se savaient pas écoutes, quelle réminiscence obscurantiste leur monte à l'esprit pour qualifier en toute confidentialité une camarade de combat de « la diablesse »?

Supposons qu'ils se savaient écoutés, même question mais l'on dévine en plus l'intention subjacente de diaboliser la femme, restes des réflexes ancestraux encore présents chez quelques animaux de notre espèce, réflexes qui conduisent à la burka dans le meilleur des cas.

Et puis, ces discusions dignes des conspirateurs de pacotille ou des « maires de palais »:
« ...ça la victimise, ça la rend sympathique.. » sans aucun état d'âme quant à la dérive pernicieuse qui provoque leurs commentaires.

Quant aux phrases suivantes « ... puisque vous ne voulez pas de moi alors je vais me présenter ailleurs... » arrêtez de rêver braves gens et prenez garde à ce que ce ne soit pas vous qui deviez aller voir ailleurs, parce que nous les militants en avons pas dessus la tête des rois fainéants.

Nous voulons écouter tous et TOUTES ceux/celles qui se sentiront ambitieux/euses pour porter nos propres ambitions progressistes et humanistes. Nous voulons des propositions socialistes, nous voulons que la Politique contrôle la Finance et que l'Economie soit au service des hommes et des femmes, nous voulons le respect de libre entreprise et le respect des capacités, envies et possibilités de chacun. Et si nous savons que la perfection n'est pas humaine, nous voulons tout de même de l'utopie dans le projet sociétal pour y approcher au mieux.

Désolée pour les camarades qui demandent à ne pas laver le linge sale. A la droite, je ne leur réproche la manipulation d'opinion, c'est leur nature.

 

J'étais disposée et je ne demandais qu'à écouter les uns et les autres, tous ceux et toutes celles qui ont des propositions et des projets et l'ambition politique pour les porter; si je sais où vont mes affinités, j'étais disposée à agir dans l'intérêt de la collectivité et du parti parce que je voulais croire que le parti regardais dans la même direction.
Je dois dire que ma déception n'est pas récente mais que ce dernier épisode me confirme dans mon idée de croire savoir où se trouve le peu d'éthique comportementale qui reste chez nos responsables.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.