Appel à brigades internationales: demande de signatures sur pétitions à l'intention de ministres espagnols!

Note: En octobre 2013 j'avais déjà modifié le titre de ce billet qu'initialement, en mai 2013, concernait une pétition à adresser au ministre de l'Education espagnole prêt à réinstaurer la matière "Religion" (catholique évidemment) dans le programme scolaire. Modifié donc le titre pour mettre en avant une autre pétition qui concernait et concerne le projet de loi qui pénalise et supprime la loi actuelle sur l'IVG. Pétition cette fois adressée au ministre de la Justice, à l'initiative de la loi.  Mais..., Le ministre de l'intérieur espagnol, Jorge Fernández Díaz, déclarant du haut de sa fonction en tant que ministre de l'Etat central espagnol, que Sainte Thérèse de Jésus intercède de "la-haut" en faveur de l'Espagne et disant qu'il sait que cette sainte à beaucoup de pouvoir de commandement là où elle est(!)... décédée depuis 1582: "Estoy seguro de que el esfuerzo de ella desde arriba, que manda mucho, hará que sea un éxito" http://www.europapress.es/sociedad/noticia-fernandez-diaz-convencido-santa-teresa-intercede-espana-20140123170701.html au risque de passer par une girouette, je modifie encore une fois le titre du billet, à quoi bon d'en créer un à chaque fois alors que la situation est récurrente, et vous sollicite à nouveau pour bien vouloir signer les deux pétitions ou toute autre action qui apporte confort et soutien aux citoyens abasourdis de ce pays en voie de perdre le peu de raison ou de raisons démocratiques qui peuvent les maintenir unis.

Note: En octobre 2013 j'avais déjà modifié le titre de ce billet qu'initialement, en mai 2013, concernait une pétition à adresser au ministre de l'Education espagnole prêt à réinstaurer la matière "Religion" (catholique évidemment) dans le programme scolaire. Modifié donc le titre pour mettre en avant une autre pétition qui concernait et concerne le projet de loi qui pénalise et supprime la loi actuelle sur l'IVG. Pétition cette fois adressée au ministre de la Justice, à l'initiative de la loi.

 

Mais...,

 

Le ministre de l'intérieur espagnol, Jorge Fernández Díaz, déclarant du haut de sa fonction en tant que ministre de l'Etat central espagnol, que Sainte Thérèse de Jésus intercède de "la-haut" en faveur de l'Espagne et disant qu'il sait que cette sainte à beaucoup de pouvoir de commandement là où elle est(!)... décédée depuis 1582:


"Estoy seguro de que el esfuerzo de ella desde arriba, que manda mucho, hará que sea un éxito"

 

http://www.europapress.es/sociedad/noticia-fernandez-diaz-convencido-santa-teresa-intercede-espana-20140123170701.html

 

au risque de passer par une girouette, je modifie encore une fois le titre du billet, à quoi bon d'en créer un à chaque fois alors que la situation est récurrente, et vous sollicite à nouveau pour bien vouloir signer les deux pétitions ou toute autre action qui apporte confort et soutien aux citoyens abasourdis de ce pays en voie de perdre le peu de raison ou de raisons démocratiques qui peuvent les maintenir unis.

Le reste du billet, disais-je, n'a pas a être changé, les circonstances qui l'ont motivé, elles ne sont, hélas, pas changées.

 



Nos voisins au delà des Pyrénées sont confrontés à une situation économique et sociale très difficile dont nous sommes plus ou moins bien informés.

Nous le sommes moins à propos du système corrompu qui semblable à l'Hydre mythologique a poussé et s'est enroulé autour des organismes de contrôle et donc des femmes et hommes qui en avaient la charge une fois la démocratie instaurée (démocratie..., croyions-nous).

De ce monstre dont les racines remontent loin, les graines les plus récentes c'est le franquisme qui les a bien enfoncées en sol profonde... Pourtant ce facho démiurge nous avait bien averti: "Todo está atado y bien atado" disait il sur son lit de mort...

Chaque jour, et c'est la seule et unique bonne nouvelle qui accompagne l'information journalière néfaste (c'est-à-dire, qu'au moins l'information continue de sortir), les journaux* publient et  remplissent ses pages de cas de corruption, détournements de bien sociaux, enveloppes et dessous-de-table pour de montants inimaginables qui mettent à nu ou montrent l'inexistence des règles éthiques minimales pour que la notion de société en tant que corps social, théorie politique et contrat social, ait eu une chance de devenir un tout organique: "Todo está atado y bien atado"...

Mais, à mon avis, le pire reste à venir si l'on ne prend pas garde: Le retour à un sociétal rance, figée, de domination des volontés dont l'Eglise Catholique, Apostolique et Romaine n'a jamais laissé d'attendre sa revanche sur les quelques et courtes décennies d'émancipation de cette société qui s'échappait avec abandon aux préceptes et normatives obscurantistes de l'Hydre qu'elle représente à elle toute seule, cette Eglise.


C'est ainsi que le ministre de la justice, Gallardón, qui fut longtemps considère comme l'un des plus progressistes hommes de la droite espagnole prépare une loi biscornue abrogeant le droit à l'avortement. Porte ouverte si elle passe à toutes les autres abrogations des lois conquises ces dernières années d'émancipation et de libération des us et coutumes archaïques ou fachissantes.

1369771024318marea%20violeta%20640c4.jpg

Des slogans: "Evêques et PP contre la femme..." accompagnaient ce mardi les manifestants contre cette loi de régression. Publico.es



Pour sa part, le ministre actuel de l'Education, prépare lui un projet de loi qui introduit comme matière scolaire notée à égalité des mathématiques, la "Religion" (sous entendu "catholique", évidemment) à l'Ecole Publique. Il ne s'agit pas de l'histoire des religions, non, c'est exactement ce que l'Ecole franquiste a imposé durant quarante années aux enfants, jeunes et étudiants universitaires. Le retour en grande pompe du monstre larvé, en somme.


Plusieurs mouvements et pétitions existent à l'intérieur du pays qui s'y opposent à ce projet d'outre tombe, mais l'ensemble du pays a tellement de fronts à combattre que l'aide fraternelle de nouvelles "brigades" internationales à travers le web cette fois pour signer l'une de ces pétitions ne serait pas de trop!

Petition d'infolibre.es pour que l'enseignement obligatoire de la Religion disparaisse des salles de l'Ecole Publique:

http://www.change.org/es/peticiones/jos%C3%A9-ignacio-wert-ministro-de-educaci%C3%B3n-elimine-la-religi%C3%B3n-de-las-aulas-p%C3%BAblicas

"Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà" faisons vivre cet expression de Pascal à son premier degré!



* Tous les journaux du pays quelque soit sa tendance, tant il y a eu de déviances sans différenciation d'orientation politique de ces pervers. Bien sûr, la palme est à attribuer aux barons en titre ou individus issus ou proches du PP, parti qui est le fils biologique issu de la cuisse du franquisme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.