AG de Nouvelle Donne : le mouvement est en marche.

Susan George et Isabelle Attard, lors de l’Assemblée Générale de Nouvelle Donne, auront vraiment touché des mots une réalité si profonde. Non seulement, le 21 avril a validé la léthargie de notre Démocratie, mais il a également mis en lumière l’abdication de nos élites.

Je suis un enfant du 21 avril. Et comme Susan, je ne veux pas, ni élever mes enfants ni mourir, dans un pays gouverné par le FN.

Aujourd’hui, je vois nos aînés qui ne s’en sortent plus, laissés de côté par un système qui va trop vite. Je vois nos enfants, nos adolescents déboussolés.

Et je nous vois, nous, trentenaires, quadra, actifs et surtout hyperactifs dans un monde qui les dérangent, les délient.

Nouvelle Donne est l’espoir qui surgit dans ce « clair-obscur », l’utopie que nous devons porter ensemble. Les initiatives citoyennes fleurissent aux quatre coins de notre pays. Nous devons les sortir de la marginalité pour en faire des propositions politiques et rentrer dans le cours de l’Histoire.

Ce ne sont pas les français qui bloquent notre pays mais bien les élites qui, partout où elles sont depuis 30 ans, se crispent pour conserver un modèle inapproprié, entrenant la peur. Nous débloquerons ces affres, affres du temps, du climat, du travail, du chômage, de l’avenir, du voisin. S’il y a une guerre à mener, c’est bien contre cette religion et ses apôtres qui agissent comme une camisole de force.

Oui nous pouvons à la fois partager nos richesses et partager le travail, la doxa libérale n’aura eu de cesse d’appauvrir la capacité à survivre des générations futures.

Enfin, il n’y aura pas de métamorphose si nous nous attelons pas à transformer nos principes démocratiques en pratiques démocratiques. Notre charte éthique est un pilier de notre mouvement. Nous devons la faire vivre partout où nous pouvons car la politique est durable par l’exemplarité et le courage.

La meilleure des stratégies pour reprendre la main consistera à faire renaître l’espoir dans notre pays, nous ne pouvons plus reculer.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.