Chevènement sur Mélenchon: "On n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer"

Je n'ai hélas rien à ajouter qui soit à décharge .
Jacques Sapir non plus , je suppose.
Pour ce qui est des "fervents" (des militants, dont j'étais) je ne sais pas . A eux de voir où les conduit ce fier  panache . Si exclusivement  verbal.

Chevènement sur Mélenchon: "On n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer"

Sur le blog de CHEVENEMENT

 

Dépêche AFP, dimanche 6 septembre, 14h28.

"On n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer", a déclaré dimanche Jean-Pierre Chevènement à propos de Jean-Luc Mélenchon, qui avait sèchement refusé l'offre de rapprochement de l'ex-ministre pour gagner les électeurs du Front national.

Jean-Pierre Chevènement avait invité le cofondateur du Parti de Gauche, mais aussi Arnaud Montebourg et Nicolas Dupont-Aignan, à un colloque le 26 septembre à l'Assemblée sur le thème "Europe et souveraineté".

"Il a changé d'avis. Il m'avait dit "oui". Je ne lui demandais pas de débattre avec Nicolas Dupont-Aignan (le leader de Debout La France, ndlr). Il faut savoir s'écouter. Quand on souhaite être président de la République, on peut le souhaiter à Jean-Luc Mélenchon, il faut être l'homme de la nation, partir de l'intérêt public", a déclaré M. Chevènement dans l'émission "12/13 Dimanche".

"Ce colloque est reporté, il aura bien lieu et sera recalibré avec des intellectuels", a-t-il indiqué.

"Je ne peux pas aider Jean-Luc Mélenchon à échapper à ses mauvaises fées gauchistes s'il ne le souhaite pas. Je souhaite l'aider, mais on n'empêche pas de se noyer un homme qui veut se noyer. Surtout s'il veut vous entraîner vers le fond", a-t-il lancé. "Je ne veux pas dire qu'il n'y aura pas d'autres choses à faire avec Jean-Luc Mélenchon. il peut évoluer", a-t-il nuancé.

Dans une lettre à l'ancien ministre, M. Mélenchon avait notamment invoqué la présence de M. Dupont-Aignan pour refuser son invitation: "Sais-tu qu'il s'est prononcé pour remettre en cause le droit du sol? Devra-t-on discuter de sa proposition de choisir Marine Le Pen comme Premier ministre s'il était élu président de la République?"

 

Rédigé par Chevenement.fr le Dimanche 6 Septembre 2015 à 14:43

 

COMMENTAIRES

1.Posté par Jules DUNORD le 06/09/2015 15:49

Hier matin (samedi) sur le blog de JL Mélenchon, un intervenant avait posté le message :

« Sapir a raison, hélas. Je suis triste de constater que Jean-Luc Mélenchon, qui en 2012 a fait l'admirable campagne que l'on sait, s'abaisse aujourd'hui à ces postures de matamore qui cachent mal un électoralisme à courte vue. La souveraineté de la France se réduit à vue d'œil, les pauvres et une partie des classes moyennes souffrent de plus en plus, et tout ce que Jean-Luc Mélenchon trouve à dire, c'est de nous renvoyer au jour - assurément lointain - où la victoire du Front de Gauche le fera Président de la République ou bien Premier ministre...
Autour de moi, de nombreux sympathisants (et électeurs) du Front de Gauche sont attristés, scandalisés parfois, par tant de légèreté. »

J’ai aussitôt posté le message suivant :

« Pas besoin d’être un grand devin pour prédire ce qui va se passer en juin 2017 un mois après les présidentielles. Ici sur son blog, JL Mélenchon indiquera qu’il fait une grosse déprime et que, puisque les français ne le méritent pas, il quitte la France pour devenir une sorte de Che Guevara pour un président d’un pays en Amérique Latine. Il ne manquera de rien avec sa retraite de sénateur (et peut être d’autres). Par contre, le peuple français, les petits, les moyens, les humbles, les faibles seront encore plus dans la mouïse suite à l’élection d’un libéral (Hollande ou Sarkozy) ou de l’extrême droite.
Quelques mois plus tard, JL Mélenchon comprendra qu’il a fait une erreur en refusant l’invitation du Che français.
Cela m’attriste de voir qu’il a tout dans les mains et comment il le gâche. »

Les deux messages visibles le matin avaient disparus le soir. Les modérateurs du blog de JL Mélenchon sont aussi sectaires que leur patron. Ils ne supportent aucune contradiction ou dialogue. Seuls les messages à la gloire du grand homme demeurent.

Quand JP Chevènement dit que JL Mélenchon veut se noyer, il a tout à fait raison.

 

2.Posté par France RÉPUBLIQUE le 06/09/2015 15:57

Le roi est nu, les masques tombent : Mélanchon apparait désormais, à ceux qui en doutaient encore, comme ce qu'il est : un intermittent du souverainisme, un faux patriote qui a cru se refaire une virginité en éructant des clichés xénophobes (car comment appeler autrement cette fixation anti-allemande ??)...ce en quoi il ressemble furieusement à cette Marine Le Pen qu'il prétend combattre (où la notion marxiste d'"allié objectif" retrouve tout son sens...)

Espérons que cette fausse valeur ne dépassera plus jamais les 8 % des voix aux élections de demain et d'après-demain !

 

3.Posté par Romain NOUAR le 06/09/2015 17:36

Jean-Luc Mélenchon a un grand talent oratoire mais il ne faut pas lui demander de donner ce qu'il n'a pas : la force de s'affranchir des tabous européistes: l'euro, l'UE, l'OTAN.
Avec l'expérience de Syriza on peut maintenant dire, le mythe de la désobéissance :c'est du Tsipras.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.