jocelyne arnoux nicolas
Psychologue clinicienne militante
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 juin 2011

Serge Letchimy Président du Conseil Général de la Martinique

jocelyne arnoux nicolas
Psychologue clinicienne militante
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mardi 21 juin 2011, en Commission Permanente, le dossier de demande de subvention de la ville de Fort de France, pour son festival de juillet 2011, était à l’ordre du jour.

La commission culture proposait de donner un montant de 200.000€ pour la subvention soit une augmentation de 30% par rapport à l’année précédente (150.000€ accordés par les patriotes), tout en faisant remarquer qu’une part trop restreinte était réservée aux artistes martiniquais au profit des troupes venant de l’extérieur. La 1ère vice-présidente qui résidait la séance, en l’absence du président, a imposé un montant de 300.000 € ! Soit une augmentation de 100% !!!

Quelques temps auparavant, lorsqu’il s’était agi de subventions demandées par des villes administrées par des patriotes, l’attitude est radicalement différentes.

C’est ainsi que :

Rivière Pilote a vu la subvention régionale attribuée pour la foire agricole diminuer en 2011

Le Prêcheur a également vu la subvention, habituellement attribuée pour sa fête des agriculteurs, diminuer en 2011.

Telle est la politique sectaire du néo-ppm !

Lors de la même séance de la Commission Permanente, la majorité néo-ppm a fait voter, malgré notre opposition des sommes importantes pour la prise en charge à 100% du voyage et du séjour à Paris et à Bruxelles de quatre journalistes qui accompagnaient la nouveau président de Région à sa demande.

En effet Serge Letchimy s’est fait accompagner à Bruxelles par 4 journalistes "embedded" pour assurer sa pub

NB :(Embedded journalism :Le journalisme embarqué, en travaillant dans et sous le contrôle) :

Jean-Marc PULVAR (RCI)

François THOMAS (RCI)

Gabriel GALLION (France Antilles)

Laura CHATENAY-RIVAUDAY (ATV).

Cela a coûté 9000€ aux contribuables martiniquais, soit 2.250 € par journaliste !

Cette pratique permet de comprendre la domestication d’une certaine presse par le nouveau président de Région !

Le Lamentin, le 22 juin 2011 DMS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger  
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa