Presque une fiction: consignes aux préfets le 30 décembre 2020

Mise en œuvre d'une stratégie pour provoquer la peur de la contamination par le virus chez tous nos concitoyens, mesure indispensable pour contrôler l’épidémie

Ministère de l’Intérieur

                                                                                                                               A tous les préfets

Messagerie sécurisée.

 

A la suite du conseil de défense réuni ce mardi 28 décembre, il a été décidé de mettre en œuvre une stratégie pour provoquer la peur de la contamination par le virus chez tous nos concitoyens, mesure indispensable pour contrôler l’épidémie, sans augmenter les restrictions de circulation et de travail qui font tant de mal à notre économie.

Les deux principaux points de cette stratégie, détaillés ci-dessous sont à mettre en place sous votre responsabilité, en tant que représentant de l’Etat, mais en toute discrétion. Les fuites éventuelles seront très lourdement punies.

  • Tout véhicule muni d’une alarme autorisée (ambulances, pompiers, police, gendarmerie) devra obligatoirement l’activer, quand elle circule, quels que soient les motifs du déplacement (par exemple, même s’il s’agit d’aller faire un contrôle technique du véhicule, ou de conduire une personne âgée à sa consultation d’ophtalmologie). Les contrôles seront faits par l’unité 23 de la Gendarmerie Nationale, qui pourra verbaliser sévèrement, sous n’importe quel prétexte, les véhicules circulants sans utiliser leur alarme. L’information doit être délivrée de façon non traçable à l’ensemble des opérateurs concernés.
  • Inciter les gens à dénoncer tout rassemblement privé de plus de 6 personnes. Nous avons mis en place un numéro vert, qui permet à tout un chacun de dénoncer son voisin sans être (apparemment) tracé. Ce numéro est présenté dans les médias pour promouvoir une attitude citoyenne, qui doit permettre de « contrôler l’épidémie, si tout le monde s’y met ». C’est la phrase que vous entendrez dans les différents médias. Votre rôle sera de gérer, et d’organiser, avec les forces de sécurité, la réponse aux appels, dont nous ne pouvons actuellement anticiper le succès.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.