Tabler sur l'amnésie, ça marche de moins en moins...

Atteindre le "Nirvana", cette période fatidique de campagne électorale au cours de laquelle, tout peut se faire pardonner, tout peut se faire oublier. Alors,tranquillement installé aux manettes on pourra enfin peaufiner sa prochaine réélection.

Prenons l'affirmation des politologues qu'il faudrait deux ans pour faire oublier les mauvais souvenirs aux foules anonymes et amnésiques, les décisions politiques qui leur ont porté préjudice: au bout de ce délai, on se refait une "virginité", cela tombe bien car la racine du mot "candidat" vient de la couleur blanche, synoyme de "pureté."

Nous arrivons pour la minorité actuelle à presque 3 ans de maintien aux affaires de plus en plus cahotiques, tellement l'accumulation agressions antidémocratiques et antisociales contre notre Peuple devient insupportable.

Resterait en Mai, si tout va bien pour la minorité, à attendre ces" deux ans" d'oubli que celle de Hollande n'est pas parvenue à atteindre pour sa réélection en 2017 à cause de sa loi Travail entre autres..

Ce court délai restant de 5 mois explique cette frénésie et cette rage pour achever le plus gros de ce travail destructeur et déstructurant de la société pour enfin redorer son image pour assurer une réélection, tout en continuant le travail de division des classe populaires sous couvert de défense de la laïcité, tout en faisant la promotion des forces les plus rétrogrades afin de faire passer ce président mal élu, pour un "rassembleur", quitte à créer de toutes pièces des foyers de discorde, au risque d'incendier le pays.(à suivre)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.