Corsica sempre, allez y!!!

Que les choses soient claires: je ne suis pas corse et ne possède aucun intérêt sur l'île..Je l'ai découverte en 69 et n'ai cessé de l'arpenter à pied, à cheval et surtout en moto.

Au moment où apparaît la xième version du FLNC avec le folklore habituel: cagoules et armes, en ce début d'été , certains d'entre vous n'ont peut être pas encore choisi leur destination...Quelques conseils pour vous donner envie d'y aller mais aussi pour profiter pleinement de votre séjour... La pleine période touristique en Corse culmine entre le 14 juillet et le 15 août. Par conséquences, évitez cette période si vous le pouvez. Dans le cas contraire, pas de déprime, il est toujours possible de sortir des sentiers battus, les réflexes grégaires des touristes les regroupent souvent aux mêmes endroits. Le touriste moyen "fait la Corse": il en fait le tour en longeant les côtes, résultat, il n'en a rien vu ou presque...Découvrir la Corse demande du temps, donc, si le votre est limité (ce qui est malheureusement souvent le cas), faites des choix... Au plan géologique, il y a trois Corses: la Corse granitique: le centre et le sud (hors Bonifaccio), la Corse chisteuse: le nord est et la Corse calcaire : la Balagne (entre Calvi et Ile Rousse). Que les balagnais me pardonnent mais je vous conseille de commencer par les deux premières: si vous arrivez par Bastia n'hésitez pas à visiter le Cap corse en vous attardant sur la côte ouest, ses falaises de chistes milticolores, Nonza , merveilleux village perché au dessus d'une plage immense... Puis, dirigez vous vers une région peu connue des touristes et qui , de mon point de vue est un des coeurs de la Corse: la Castaniccia (prononcez castanichia), patrie de Pascal Paoli, point de départ de nombreuses révoltes contre l'occupant génois.  Le problème est que le nom des provinces traditionnelles corses n'est pas indiqué sur les cartes. Donc , de Bastia, dirigez vous vers Corte. à Ponte Leccia prenez la direction de Morosaglia. Arret à Morosaglia , le paysage est grandiose et puis vous pouvez visiter la maison natale de Paoli et son musée. Continuez jusqu'à La Porta et son campanile superbe. Vous êtes en Castaniccia, une myriade de villages vous attendent avec de merveilleuses églises de style toscan..Dégustez les produits locaux: l'eau d'Orezza excellente pour les lendemains de beuverie, la bière Pietra à la chataîgne, et surtout la charcuterie locale une des meilleures de l'île, donc du monde...

En redescendant, je vous suggère de faire étape chez mon ami Xavier Corrazzini qui tient une auberge camping à mi chemin entre Corté et Aleria, à Piedicorte, au bord du Tavignano... C'est un sacré personnage, venez de ma part, vous serez bien reçu...

La Corse du coeur se mérite, avoir quelques clés est utile si l'on ne veut pas bronzer idiot, je me propose de vous en livrer quelques unes dans les articles à suivre. Si vous avez des questions, des suggestions, n'hésitez pas...

Au prochain numéro: la Corse granitique, des suggestions , des adresses, des infos....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.