Déterminisme patronymique, les délires de Mélenchon...

A l'occasion de l'anniversaire de la mort de Jean Jaurès, JL Mélenchon, suivi comme un seul homme par Alexis Corbière, nous gratifia une fois de plus de sa théorie du "déterminisme des noms".

 Selon JLM et AC, l'identité patronymique de quelqu'un a une influence déterminante sur son comportement. Ainsi explique t il l'assassinat de Jaurès par un certain Raoul Villain et de nous fournir plusieurs exemples de la même eau...

Ainsi, m'appelant Joël Villain, je serais disposé à commettre les pires horreurs. Après les "fichés S", il y aurait les "fichés V"!

Que les tenants de la FI se calment, je suis des leurs, ayant participé activement aux deux campagnes...

Ce qui ne m'empêche pas de juger cette théorie comme relevant de la plus intense crétinerie...Rappelons , au passage, à ces messieurs, que:

- Henri Villain fut un peintre français

- Jean Marais s'appelait Jean Villain

-Jaques Villain est un physicien français d'un haut niveau

- Jean Claude Villain , un poète, dramaturge et écrivain

- Cyril Villain: joueur et entraîneur de rugby....

Et j'en passe, et j'en passe...Le prétendu "rationalisme "  de Mélenchon montre là ses limites....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.