Jeanne d'Arc: anatomie d'une imposture (1)

Des origines du mythe:

La troisième république ,fondée dans le sang des communards, avait , après l'humiliation de la défaite et la perte de l'Alsace et de la Lorraine, besoin d'un mythe fédérateur. C'est ainsi que les politiciens de l'époque ressortirent la fable de "Jeanne d'Arc", que tout le monde avait oubliée, y compris l'église catholique...

Le Vatican, extrèmement dubitatif quant à la véracité de l'histoire, et pour cause, accepta , en 1920, de "canoniser" la "pucelle", en échange de trente millions de francs-or.... La sainteté, comme tout, s'achète....

Et la légende continue à vivre, présentée comme une réalité historique, non seulement au travers des défilés annuels de la "Fachosphère", mais aussi dans nos livres d'histoire (si, si).

Ainsi, enseigne t on à nos chères têtes blondes (et brunes) qu'une jeune bergère prit les armes pour "boûter" l'anglais hors de France...

Je ne sais si vous avez essayé de manier une épée de l'époque, moi je l'ai fait et, bien que plutôt gaillard (1M88 pour 95 kg) je peux vous garantir que ce n'est pas facile, sans compter sur le poids de l'armure qui obligeait les chevaliers à être hissés sur leurs chevaux par plusieurs personnes... C'est vous dire qu'une frèle jeune fille....

Cette histoire a été forgée de toutes pièces, c'est ce que je me propose de vous conter dans cette série de billets...

Bibliographie provisoire: "Jeanne d'Arc: le stratagème" François Ruggieri

"Jeanne d'Arc, vérités et légendes" Colette Beaune

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.