TRAUMATISME GÉNÉRATIONNEL CHEZ LES AFRO-DESCENDANTS ?

Suite à une émission faisant intervenir un descendant de béké et des responsables pour la reconnaissance de la traite négrière ...
Un des arguments est d'avancer la théorie d'un traumatisme générationnel .
Cependant cet argument me parrait incertain et à double tranchant..
Une vidéo du reportage précise que ce type de traumatisme est sensé affaiblir le génome de la diaspora afro-américaine et antillaise.
Une fragilité qui la conduirait vers une espérance de vie écourtée ainsi que vers un terrain plus sensible aux maladies.
Or même si l'intervenante Madame Duhamel s'exprime parfaitement sur tous les aspects d'une reconnaissance..
J'ai analysé ce débat avec un complément d'idées que je crois essentiel... 
Ce traumatisme s'il existe est puissamment contrecarré par une sélection génétique reposant sur plusieurs siècles (de 250 a 400 années)
-Une transformation se serait manifestée induisant des maladies peut-être du à des facteurs de consanguinité? comme le cancer de la prostate,le myélome,et surtout la drépanocytose etc. On y reviendra... .
-Cependant à l'époque, seuls les plus solides étaient sollicités pour se reproduire a défaut de ceux plus nombreux qui ne parvenaient pas au stade de l'adolescence. 
Cette sélection génétique reposait d'avantage sur la force que sur la résistance..
L'espérance de vie était de l'ordre de 21 ans !
Maïs indépendemment de cet âge, l'écrémage etait très puissant...
Et la diaspora s'en est mal gré enrichie...
-J'estime par ailleurs qu'il faudrait déracinerr la souche africaine de toutes sources de maladies transgénérationnelles.
Une affirmation qui s'avère comme une insulte normalisée par une logique paléontologique immature.
Les Africains ne développeraient pas plus de cancer de la prostate et de drépanocytose que dans le reste du monde.
Ou alors il faudrait le prouver?
Donc il faudrait faire correctement certaines statistiques plutôt que de supposer prétentieusement une raison logique basée sur un patrimoine héréditaire.
-Sur ce terrain de la transformation du génome..
il y a eu affaiblissement mais il y a eu dépassement et renforcement pour survivre.
L'espérance de vie est actuellement la plus forte aux Antilles-Guyane.
Nous comptons le plus fort taux de centenaires
La doyenne des Français si ce n'était du monde s'est éteinte récemment en Guyane en toute clandestinité, peut-être pour manifester un ostracisme caucasien qui serait malheureusement attristant ..
Actuellement il semble que la doyenne de l'humanité soit d'origine Jamaïcaine.
Justement j'y reviens ...
Le paradoxe énorme serait de détenir le record des maladies auto-immunes sur les Antilles françaises ! On comprend mal?
-Cependant .Quid des questions environnementales dont par exemple les ressortissants jamaïcains sont épargnés?
Quid des conditions d'ostracisme et autres facteurs d'exclusion chez les Noirs-américains? 

Quid chez nous du génocide aux pesticides qui fausse la longévité?
-Au sujet de ce terrain génomique fragile qui nous pousserait a développer plus de maladies? 
Tiens, voilà maintenant que nous connaissons une épidémie d'AVC en même temps qu'une précocité des maladies d'Alzheimer et de parkinson.
Sans doute, me direz vous en raison évidemment de notre patrimoine africain!
Mais pas plus en raison du génocide environnemental engendré par une industrie agricole n'est-ce pas !
Des champs de bananeraies a perte de vue sur des espaces ridicules.!
Une pulvérisation de pesticides massive avec dérogation sur nos iles, interdite en Métropole ou même aux Etats-Unis.

Elle risque même de changer de visage et de traçabilité pour quelques prochaines années sur des terres deja condamnées par infiltration... 

Pourquoi ne pas avoir utiliser des terres continentales mille fois plus vastes et désertiques?

-Ensuite nous connaissons récemment cette arrivée des sargasses principalement sur les côtes des Antilles françaises!
On ne s'etonne pas?
Aucune sargasse par exemple sur les plages et dans la mer christalline de Cuba? placée sensiblement dans la même zone!
-L'intelligence n'est pas mise à profit pour faire le lien avec les nitates déversés par cette industrie?
Puis la constituante chlorée du chlordécone nourrissant la chlorophylle de cette plante qui l'emmène a se reproduire sur nos côtes?
L'odeur pestilentielle a base de sulfure d'hydrogène. Surtout extrèmement dangereuse pour les habitants du litoral..
-Une industrie qui en alimente une autre;
celle du recyclage des déchets qui plus est venant également d'autres pays...
-A t'on besoin de cette image salissante associée à celle ridicule de la banane pour soutenir un marché de l'emploi?
Plutôt que de soutenir une filière des énergies renouvelables et pioniere sur nos sols?
Pourquoi les subventions ne soutiennent-elles pas un avenir meilleur et organisé?

-Concernant le chapitre des statistiques...
 iIl devient impératif de faire une étude INSEE sur la prévalence du cancer de la prostate chez les personnes d'origine indienne et surtout béké pour ne pas stigmatiser a tord une diaspora génétiquement disparatre aiinsi que le reste de la population en créant un double classement selon le groupe racial..
-Puis encore;
Aucune étude officielle ne mentionne pourquoi les ressortissants de la diaspora Afro-américpaine et Caraibéenne courent souvent plus vite que les Africains!
Il y eut d'ailleurs un temps assez récent.
En dehors de ces premiers représentants, le meilleur sprinteur de la planète etait Christophe Lemaitre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.