Europe et migrations

 

Europe et Migrations. J koenig.

 

(d'après un article de la revue US Foreign Affairs janv-fév 2016)

 

 

 

A l'heure où, en France, le débat fait rage sur la déchéance de la double nationalité, on découvre que l'Allemagne a fait la démarche inverse...

 

 

 

 

 

Selon l'OCDE, avec l'afflux des réfugiés et demandeurs d'asile, l'Europe est confrontée à une vague migratoire sans précedent. 350 000 à 450 000 pourraient recevoir le statut de réfugié, soit plus qu' après la Deuxième Guerre Mondiale.

 

 

 

  • D'après l'ONU, l'Allemagne est désormais le 3 ème pays d'accueil des immigrés au niveau mondial.

 

 

 

  • Le Royaume Uni est le 2 ème pays à acueillir des immigrés en Europe. Ces réfugiés préfèrent aller là où l'economie est florissante, là où il y a du travail. ( 10,6 % en France, 6,7% en Allemagne)

 

 

 

L'Europe est sur le point de ressembler aux US dont le dynamisme économique au 20 ème siècle, a reposé sur l'immigration. .

 

 

 

En France, l'extrême droite officielle-- et la France est en train de glisser vers l'extrême droite-- s'en prend aux musulmans. D'aucuns rêvent tout simplement d'arrêter les phénomènes migratoires. L'histoire, est pourtant faite de migrations, pour échapper à la guerre, à la famine, aux persécutions religieuses. Quel pays a jamais réussi à fermer ses frontières, même l'Union Soviétique a finalement ouvert les siennes. Après la 1ère Guerre Mondiale, et l'effondrement de l'Empire Ottoman, l'Europe ne s'est pas gêneé pour imposer sa loi au Moyen Orient. C'est la France et l'Angleterre qui ont dessiné les frontières de l'Irak, de la Syrie, du Liban, de la Jordanie... Les américains sont arrivés ensuite pour le pétrole....

 

 

 

Alors que les USA est un pays d'immigrés-- l'immigration est ancrée dans ses gènes-- le Donald ,comme certains appellent le candidat Donald Trump, aujourd 'hui, veut interdire l'accès des musulmans au Pays. Cela après avoir parlé de construire un mur de 2000 miles à la frontière des US et du Mexique pour empêcher les hispaniques de venir, et avoir parlé de déporter 11 millions d'immigrés. C'est du délire.

 

                              

 

 

 

L' idée de l'Europe est une grande idée. C'est cette idée de Jean Monnet qui a permis d'eviter les guerres entre pays européens, depuis 1945. Mais, l'arrivée de tous ces réfugiés afghans, irakiens et syriens remet en question le principe d'une frontière européenne unique. La crise financière en Grèce a aussi remis en question l'unité européenne....

 

 

 

L' Europe est surtout menacée, dans l'immédiat, par la baisse du taux de natalité et le vieillissement de sa population.

 

Selon l'OCDE, la population en âge de travailler va décliner de 7, 5 millions entre 2013 et 2020.

 

Et dans une hypothèse de zéro immigration, elle perdrait 11,7 millions d'habitants. Or,

 

l'Europe manque de travailleurs qualifiés.

 

 

 

 

 

D'un point de vue géopolitique, et du point de vue économique, on ne pourra pas empêcher l'immigration. Les identités nationales deviennent plus floues. Les pays en recherche d'identité et de cohésion sociale, peuvent très bien se tourner vers l'identité européenne ( l'Ecosse, la Corse, la Catalogne etc...

 

Une plus grande diversité de l'Europe changera les politiques à l'intérieur de chaque pays et facilitera peut être le problème de l'intégration de ces populations extra européennes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.