L'Amérique vire-t-elle à gauche?

 

L'Amérique vire-t-elle à gauche? J koenig 25/01/2016

 

Point de vue.

 

 

 

On dirait que les gens sont las de ces pros de la politique qui vivent dans leur bulle, racontent quasiment n'importe quoi pour se faire élire et font une politique qui a peu de choses à voir avec les illusions qu 'ils ont crées. Ce rejet explique, aux US, le succès actuel de Donald Trump, ce type dangereux qui n'a aucune éxpérience politique. Je crois, personnellement qu' Obama a fait honnêtement ce qu 'il a pu, même s'il n'a pas réussi à créer le paradis aux US. Il a dû faire face à une opposition démente du Parti Républicain.

 

 

 

Qui réussira à instaurer le paradis sur terre, et dans quel pays?

 

-------------------------

 

 

 

Je viens de lire dans la revue américaine de janv-fev 2016,“” theAtlantic””: America's lurch to the left)(=le virage à gauche de l'Amerique).Un article étonnant quand on sait ce qu 'on sait sur l'Amérique.

 

 

 

En fait, l'Amerique a voté démocrate depuis 1992. Pour Bill Clinton, en 1992 et en 1996. Pour Obama en 2008 et en 2012. Entre temps, George W. Bush a été élu en 2000, mais il n'avait PAS remporté le vote populaire, et il a été faiblement réelu en 2004 (50,7%) des suffrages.

 

 

 

Le mouvement “”Occupy Wall Street”” qui a avait déjà soutenu Obama en 2008 soutient aujourd'hui Bernie Sanders,74 ans, dans sa candidature à la présidence.

 

 

 

Autres signes du virage à gauche de l'Amérique.

 

 

 

La montée d' Elizabeth Warren, récemment élue sénateur du Masachussetts et le succès actuel du candidat Bernie Sanders dans sa course àla Présidence, sont, il me semble des gens de gauche au sens où on l'entend en Europe. Ils représentent cette montée de la gauche aux US. Bernie Sanders me rappelle même les communistes français des années 70-80.

 

 

 

Bill de Blasio, récemment élu Maire de New York, fait une politique très à gauche, ce qui n'est pas sans lui attirer les foudres de démocrates plus soft, tels que le Gouverneur de New York, André Cuomo, les foudres de la police new yorkaise etc.. Par exemple, il rénove et crée de nouveaux HLM ( l'equivalent des HLM français) et il gèle les loyers. Il a fait passer le salaire minimum des travailleurs de l'Etat de New York à 15 dollars/heure...

 

 

 

Hillary Clinton, elle même, à “”gauchi “” son discours par rapport à 2008. Elle béneficie du soutien appuyé de la population Afro-Américaine. Elle s'est prononcée, elle, très nettement contre la contagion des armes à feu aux USA.

 

 

 

Bernie Sanders, et Elizabeth Warren parlent de mettre fin aux privilèges de Wall Street. Certains reprochent à Obama de ne pas en avoir fait assez.

 

 

 

L'injustice fiscale:

 

C'est un fait que l'injustice de la taxation et l'augmentation des inégalites au niveau mondial, n'est pas une vue de l'esprit. Certaines situations, en France par exemple, cet horrible camp de réfugiés à Calais, sans eau, sans électricité...me fait penser à ce texte de La Bruyère avant la Révolution Française de 1789 qui décrivait les paysans comme ressemblant à des animaux.

 

 

 

 

 

Dans les années 1980, Reagan avait fait passer l'impôt des plus riches de 70% à 50%

 

En 2001, George W, les a fait passer à 35% (avec l'approbation de 12 démocrates, dit l'article de “'The Atlantic””

 

Reagan et Bush ont aussi supprimé bon nombre de réglementations.

 

Tout cela a débouché sur la crise financière de 2008.

 

Et les géants financiers de Wall Street, comme Goldman Sachs, Citibank, Bank of America etc... sont toujours largement dominants.

 

 

 

Bernie Sanders, à lire le New York Times du 24 janv, propose d'élargir l'assiette fiscale, de rétablir des réglementations de Wall Street, abolies par Reagan and Bush, de créer des emplois publics, il parle d'assurance santé universelle, afin de détruire cette économie manipulée, truquée....

 

 

 

La question de l'immigration:

 

Donald Trump parle depuis le début, de construire un mur entre les US et le Mexique, et de refuser l'accés de tout musulman aux Etats Unis...

 

Le Parti Républicain est divisé sur la question de l'immigration. D'aprrès “” The Atlantic”” Les détenteurs de capitaux, les employeurs de personnel peu qualifié, les cadres très bien payés bénéficient économiquement de l'arrivée des immigrants. Ils en voient, eux, les avantages et considèrent que l'Amérique devrait être ouverte aux immigrants du monde entier.

 

Hillary Clinton et Bernie Sanders considèrent que ce sont les musulmans qui doivent regler le problème du terrorisme musulman.

 

Et j'ajoute: le terrorisme blanc fait plus de victimes aux US que le terrorisme musulman. Dernier exemple: ce jeune blanc qui, en juin 2015, s'est rendu dans une Eglise Noire à Charleston et a tué 9 noirs. Ce n'est qu 'un exemple.

 

 

 

 

 

La politique étrangère démocrate est beaucoup plus pacifiste:

 

Obama, Hillary Clinton sont opposés à une intervention militaire en Syrie. No Boots on the ground, disent-ils. Obama s'est contenté, avec un certain succès, de bombarder ISIS, les américains entrainent l'armée irakienne, ce qui aide les kurdes et a permis aux irakiens de reprendre Ramadi à ISIS.

 

 

 

En a-t-on fini avec la domination occidentale? Il y là une nette différence entre démocrates et républicains. Mais, Bernie Sanders, contrairement à Hillary Clinton, n'est pas considéré comme ayant de grandes compétences en politique étrangère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.