John Ellyton
Éditeur bruxellois à la retraite
Abonné·e de Mediapart

29 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 janv. 2022

Aux plus petits d'entre nous — 17

La fille qui incendia mon lit

John Ellyton
Éditeur bruxellois à la retraite
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La fille qui incendia mon lit

Dans quel bled Carrie m’a-t-elle abandonné ? Des ramiers éparpillent les noires sur la partition d’une scie chihuahuense*.

L’amour ne prend pas mon chemin. Y a-t-il un moyen d’étalonner la trame de la solitude en ergs, ohms ou dynes ?

Je voulais la protéger de la civilisation, nourrir son besoin d’être, lui faire traverser les rivières sur mon dos, la protéger des tempêtes de neige et l’entourer de certitudes lorsqu’elle pleurait.

Mais un tel mélo n’existe que dans ma propre faiblesse : éloges pour un macho raté. En réalité, son échine est plus forte que la mienne. J’avais besoin de protéger Carrie bien plus qu’elle n’avait besoin de ma protection. Des voix oubliées hantent le pays. Notre amour valait plus que l’alcool, la guinche et les virées.

Le bivouac d’un chemineau a sa propre manière de chanter le blues. Je gratte une allumette pour allumer mon feu de camps, la lumière nécessaire pour la trouver si elle souhaite être trouvée.

Perception blafarde, le territoire anonyme qui assure les heures comme le pardon d’un confesseur. Le clair de lune glisse entre les larmes de ma pénitence.

Les chenilles fileuses ont dépouillé un jeune peuplier de ses feuilles, ses branches stériles pointent toutes les étoiles. Je ne serai pas auprès Carrie ce soir. Mais j’y serai.

* De Chihuahua, état de Chihuahua, Mexique.

+++

The girl who torched my bed

In what vernacular did Carrie desert me? Band-tail pigeons scatter quarter notes across a Chihuahuan score. Love doesn’t

go where I go. Is there some way of calibrating in ergs or ohms or dynes the wickering of loneliness? I

wanted to defend her
against civilization. Nourish her need to be. Swim her on my back across rivers. Hold her from blizzards. And press her close
to certainty when she cried. But such melodrama was

mostly for my own weakness. To praise a failed macho. In truth, her backbone

ran straighter than mine. I needed to protect Carrie
far more than she needed my protection. Unremembered voices haunt the land.
Our love was more than alcohol and dance and on the

town. A sun-down arena suggests its own way of singing the blues. I
strike a match to start my evening fire, enough light by which to find her if she would let herself be found. Southwest of perception,

anonymous terrain pledges hours like priest-heart forgiveness. Moonlight falls through tears of

my penitence. Web-worms

have stripped every leaf from a young cottonwood. Barren branches point to all the stars. I won’t be with Carrie tonight. But I’ll be with her.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
En France, le difficile chemin de l’afroféminisme
Dans les années 2010, le mouvement afroféministe, destiné aux femmes noires, a connu en France un certain engouement. Il a même réussi à imposer certaines notions dans les débats militants, mais il peine à se constituer comme un courant à part entière.
par Christelle Murhula
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
par C’est Nabum