Un gilet allégorique

Je porte un

Sous un gilet allégorique, de Paris je bats le pavé,

Le portefeuille anémique, pas de grisbi pour le soigner.

 

Pauvre quidam, oui c’est peut-être ce que je suis,

Un travail qui damne, pas assez pour ma survie.

 

A mes problèmes, on ne me propose aucune solution,

Le visage blême, œil au beurre noir, merci les coups de bâton.

 

Me sortir de cette catastrophe, au fond j’aimerai que ce soit possible,

La flicaille qui m’apostrophe, des lanceurs de balles de défense je suis la cible.

 

Perdre un globe oculaire, je sais que ça peut arriver, mais je résiste,

Ma motivation c’est la misère, désemparé, dans un ballet jaune je suis en piste.

 

J.F 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.