JOP Paris 2024 - Comité de veille
Comité de veille et d'étude: Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

1 Éditions

Billet de blog 10 mai 2018

Organisations et acteurs : rejoignez le comité de veille JOP Paris 2024

Après sa création le 8 février dernier, le "comité de veille et d'étude JOP Paris 2024" invite tous les acteurs et organisations intéressés à le rejoindre. Retrouvez ici le texte fondateur

JOP Paris 2024 - Comité de veille
Comité de veille et d'étude: Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En 2024, Paris et la France accueilleront l’évènement le plus regardé au monde : les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été. Les engagements du Comité de Candidature Paris 2024 en matière éducative, sociale et environnementale et particulièrement l’ « héritage » promis à la population française, ont largement contribué à l’attribution des Jeux à Paris.


Le comité de veille et d’étude des JOP 2024, regroupant des syndicats (plusieurs syndicats nationaux de la FSU dont le SNEP, le SNES et le SNUIPP ou encore la CGT-93), des associations (FSGT-93, Centre EPS et Société) et des chercheurs prend la mesure du défi. Il se propose de créer une veille sur les mises en oeuvre des engagements pris et d’oeuvrer au développement et à l’accès du sport pour tous et toutes, partout sur le territoire, outremer compris. Il reste ouvert aux personnes animées par les mêmes centres d’intérêt.


Les Jeux Olympiques et Paralympiques ne sont pas l’organisation de tous les championnats du monde au même moment. Ils ont une portée symbolique qui porte un message de paix, une trêve dans les temps de guerre. Si les termes « Jeux Olympiques », « Jeux Paralympiques », « Olympiades » … sont protégés et contrôlés par les comités olympiques et paralympiques, la compétition sportive, l’élan et l’engouement pour la rencontre entre peuples du monde entier représentent un évènement mondial qui fait partie du bien commun des populations. Il convient alors de le préserver de certains glissements qui en tueraient la genèse et l’esprit.


Le comité de veille et d’étude se propose de travailler à faire vivre ce bien commun pour qu’il reste au service des valeurs qui ont constitué sa création et sa dynamique.


La candidature des JOP 2024 avance l’idée d’une génération de sportifs et de sportives en 2024. Une génération d’enfants aujourd’hui au collège qui sauront nager, courir, sauter, se renverser sur les mains, jouer au handball, au football, etc. Une génération qui pourra devenir un public averti, qui pourra s’engager dans l’encadrement et la formation, dans l’organisation d’évènements sportifs. Pour le comité de veille et d’étude JOP 2024, cette nation de sportifs et sportives ne pourra émerger sans une politique ambitieuse d’éducation physique et sportive à l’école et sans le développement de la pratique sportive pour tous et toutes dans les clubs et associations. Cette politique sportive doit notamment s’accompagner d’un plan urgent de construction et de rénovation d’installations sportives dans lequel l’Etat doit s’engager, y compris financièrement.


Les membres du comité de veille et d’étude pensent que les JOP 2024 peuvent être un accélérateur des transformations sociales pour permettre de réduire les inégalités territoriales d’accès aux pratiques sportives (nombre et diversité des installations, transport, coût, qualité de l’encadrement, etc.) et développer les solidarités (pratiques partagées, paix, lutte contre les discriminations de tous ordres, etc.)
Le comité de veille et d’étude se réunira régulièrement jusqu’en 2024 et organisera des conférences, débats et temps de réflexions.


Le comité de veille et d’étude JOP 2024

Soutiens et questions par mail : comite.veille.etude.jop2024@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart