Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

206 Billets

4 Éditions

Billet de blog 7 févr. 2010

Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

Après Liu Xiaobo, le blogueur Tan Zuoren attend sa sentence

Mardi, on connaîtra le sort réservé à Tan Zuoren, ce blogueur chinois de 55 ans considéré comme un criminel pour avoir mis en ligne la liste des noms de 5781 écoliers victimes du tremblement de terre du Sichuan en mai 2008. Il risque 5 ans de prison.

Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

Mardi, on connaîtra le sort réservé à Tan Zuoren, ce blogueur chinois de 55 ans considéré comme un criminel pour avoir mis en ligne la liste des noms de 5781 écoliers victimes du tremblement de terre du Sichuan en mai 2008. Il risque 5 ans de prison.

Hasard du calendrier, deux américains ont appris le 4 février leur nomination aux Oscars, grâce à un documentaire poignant sur la douleur des parents d'écoliers morts le 12 mai. A l'époque du tournage, Matthew O'Neil et John Alpert s'étaient rendus sur place pour filmer les efforts des sauveteurs. Ils ont changé "d'angle" après avoir assisté à une longue marche de parents révoltés vers le bâtiment du gouvernement de province à Chengdu, la capitale du Sichuan. Bloqué en Chine, le site Youtube met en ligne leur film, dont voici les séquences. On y voit des parents déterminés à marcher jusqu'à Chengdu tandis que les maires des différents villages et responsables locaux du parti complètement paniqués, tentent tour à tour et par tous les moyens de dissuader les parents d'arrêter leur mouvement. On y voit aussi des experts impassibles, incapables d'appeler un chat un chat, d'admettre face aux ruines et devant les parents en colère, que les briques de ces écoles cassaient comme du verre, qu'il n'y avait quasiment pas de ciment entre elles ou que les fers à béton étaient fins comme des bâtons de sucette.

Une mère, haute comme trois pommes face à un officiel muet: "Vous, les cadres, envoyez vos gosses dans les belles écoles des grandes villes ou de l'étranger. J'aurais préféré que le mien soit un petit voyou, illettré plutôt que de le laisser crever à l'école du peuple". Ou cette mère que les gens du village poussent à répéter face caméra que le gouvernement et que le parti sont bons pour les paysans, plutôt que d'aller marcher. "La Chine me traite très bien. Je peux leur montrer ma carte d'invalidité", lui gueule un paysan.

Résultat de cette marche: le gouvernement local a interdit tout rassemblement de plus de 3 parents devant les écoles en ruines et acheté leur silence: une prime de 5000 euros pour les parents contre leur engagement à respecter la loi et ne pas troubler l'ordre social.

A cette heure, aucun officiel n'a fait l'objet d'une condamnation et l'enquête promise par les autorités n'a toujours pas été révélée.

1 sur 5:

2 sur 5:

3 sur 5:

4 sur 5:

5 sur 5:

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol