A Shanghai, on ne plaisante pas avec la gym

Après une dure semaine de travail et ses tracas chinois que même un pack de tsingtao ne saurait faire oublier, une matinée à la salle de gym du quartier semble être le remède idéal. Sauf qu'en Chine, même les trucs les plus anodins peuvent relever du surnaturel. Démonstration.

Après une dure semaine de travail et ses tracas chinois que même un pack de tsingtao ne saurait faire oublier, une matinée à la salle de gym du quartier semble être le remède idéal. Sauf qu'en Chine, même les trucs les plus anodins peuvent relever du surnaturel. Démonstration.-"Nihao, Laowai. Tu veux bien remplir ce contrat avant d'aller faire du sport?"

-"Pour une journée, c'est indispensable"?

-"T'occupe. Prends ce stylo et remplis".
-"Xiexie
".

 

Alors, page 1.... Nom, prénom, date de naissance, adresse: d'accord.

Page 2: Profession, nom de l'entreprise, adresse email et numéro de téléphone: soit.

Page 3: Religion, appartenance ethnique, province d'origine et si j'ai fait mon service militaire?!

Page 4: Je m'engage à ne pas porter de tatouage. Je m'engage à ne pas prononcer de vulgarités, ni à ramener des armes à l'intérieur de l'établissement. Je m'engage enfin à ne pas demander de remboursement si l'une des monitrices quitte son travail. Amusant. S'en suivent la photocopie du passeport, du visa et une photo de ma tête dans le bureau. Je m'empare du précieux sésame: la clé de mon casier. Numéro 629 et à moi le sauna (chaud) ou hamman (vapeur en plus): la fonte et le tapis roulant attendront. Et là stupeur: dans le vestiaire, face aux nombreux miroirs, chacun se sèche tranquillement le "xiao di di " (=chibre) au sèche-cheveux tout en regardant celui du voisin, avant d'aller fumer une clope au toilette: c'est l'envers du décor et encore un dépaysement. Bon, je ne vais pas m'attarder ici. Mais où se trouvent le sauna et les serviettes? Viiiiite!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.