Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

206 Billets

4 Éditions

Billet de blog 20 mai 2012

Lu Tian Fu reprendra la route

C'est bon signe: Lu Tian Fu est joufflu, presque poupon. En tous cas, taquin. Cet après-midi à l'hôpital, sous son oreiller, il y avait une mini-radio et un paquet de cigarettes, qu'il partage avec le jeune homme affecté au remplissage des thermos d'eau chaude.

Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart
© 

C'est bon signe: Lu Tian Fu est joufflu, presque poupon. En tous cas, taquin. Cet après-midi à l'hôpital, sous son oreiller, il y avait une mini-radio et un paquet de cigarettes, qu'il partage avec le jeune homme affecté au remplissage des thermos d'eau chaude. Lu Tian Fu ne peut quitter son pyjama à rayures, tandis que son nouvel ami se pavane avec un t-shirt à l'effigie des Ramones, ce groupe de rock punk américain. 

Mais il revient de loin. Il y a un mois, Lu Tian Fu gisait sous un pond piétonnier de la gare centrale de Pékin, pris d'une infection qui dévorait ses orteils, la peau de ses mains et brulait ses cuisses. A la vue de ses pieds décharnés, les passants lui jetaient des billets d'1 yuan tout en se bouchant le nez. Lu Tian Fu vivait dans la rue depuis la mort de son frère, dont la vaine hospitalisation, après un violent accident de voiture, a siphonné toutes ses économies.  

Et puis nous l'avons accompagné jusqu'au bienveillant hôpital de Dongcheng (voir ce billet) et son traitement a démarré. Demain lundi, Lu Tian Fu rentrera chez lui, assurent les docteurs. Les services sociaux du district de Dongcheng ont promis de lui offrir des béquilles et un aller simple pour Harbin, sa ville natale au Nord Est du pays. Lu Tian Fu rêve de monter une petite affaire, une petite échoppe "pour m'assurer un revenu régulier". Pour l'instant, il est triste. Car il aimait tellement rester allongé toute la journée dans son lit douillet, à écrire des poèmes, sans penser à autre chose.

Quand nous reviendrons le voir un jour à Harbin, il nous emmènera un peu plus loin, promet-il, à la rencontre des voleurs d'or noir de Daqing, cette ville truffée de puits de pétrole que nous avions traversée en décembre 2009 (revoir le reportage). Apparemment, le détournement des tuyaux de brut est devenu le sport local.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie