Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

206 Billets

4 Éditions

Billet de blog 26 juil. 2010

En Chine, du brut et des étoiles

Bizarrement, une marée noire chinoise est beaucoup moins sexy qu'une marée noire américaine. Nos médias s'y attardent peu; et ce n'est pas Pékin qui va s'en plaindre !

Jordan Pouille
Journaliste reporter
Pigiste Mediapart

Bizarrement, une marée noire chinoise est beaucoup moins sexy qu'une marée noire américaine. Nos médias s'y attardent peu; et ce n'est pas Pékin qui va s'en plaindre !

Même ici en Chine, où la couverture consacrée à la fuite de BP au large du golfe du Mexique est au moins trois fois plus élevée que celle de Dalian. Il faut dire que, dans ses recommandations hebdomadaires, le département de la propagande pékinois a demandé solennellement aux journalistes chinois ne plus s'attarder sur les conséquences environnementales de cette catastrophe écologique chinoise, alors que BP a installé une webcam pour proposer de suivre sa fuite de brut en direct: deux écoles, donc.

Comme à l'époque du tremblement de terre du Sichuan ou plus recémment de Yushu sur le plateau tibétain de Qinhai, c'est donc la célérité de nos braves sauveteurs-militaires de l'Armée Populaire de Libération qui est mise en avant sur cctv et consoeurs, et tampis si l'on voit de temps en temps des images de secouristes bénévoles retirer le goudron à mains nues ! En revanche, les téléspectateurs chinois ne découvriront pas les déroutantes images d'Al-Jazeera tournées ce matin, où l'on voit des pêcheurs nettoyer des coquillages mazoutés pour mieux les revendre à la criée.

(REUTERS/JiangHe/Greenpeace)

(APPhoto/Jiang He, Greenpeace)

Les catastrophes, poule aux oeufs d'or du cinéma chinois

D'ailleurs, notons la sortie dans 4000 salles chinoises du long-métrage "AfterShock", dédié au séisme de Tangshan de 1976 et ses 240 000 victimes. Il est l'oeuvre du Spielberg jaune, Feng Xiaogang, à qui l'on doit les douze plus gros blockbusters chinois depuis dix ans, transformant de fait son pays en deuxième marché mondial du cinéma. Sorti le 22, le film fait même pour l'instant plus d'entrées qu'Avatar ! Feng profite à fond les ballons des règles du marché local, à faire pâlir d'envie notre ancien ministre de la culture Jacques Toubon. Car seuls vingt films américains sont autorisés dans les salles chaque année + vingt films du reste du monde (Europe, Japon, Corée du Sud y compris). A ce tarif, autant dire que les distributeurs préfèrent ne prendre aucun risque et optent pour des valeurs sûres (Michael Jackson, Karate Kid, etc...). Depuis décembre, un nouveau quota a tout de même été instauré: 10 films étrangers supplémentaires sont autorisés chaque année, pourvu qu'ils soient en 3D. Pour l'instant, ce sont les Américains qui s'y engouffrent avec Avatar et plus récemment Toy Story 3.

Pour prolonger:

- Les plus "belles" photos de la marée noire de Dalian (Big Picture - Boston Globe)

- La critique d'AfterShock par Austin Ramzy, Time magazine

- La bande annonce d'AfterShock - 唐山大地震 sorti le 22 juillet:

www.jordanpouille.com- Jordan Pouille, correspondant à Pékin

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Histoire
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi
Journal — Amérique du Sud
En Équateur, victoire en demi-teinte pour les autochtones après 18 jours de lutte
Un accord a été conclu jeudi entre le gouvernement et les responsables autochtones, à l’issue d’une longue grève générale, pour réclamer de meilleures conditions de vie. Dans la capitale Quito, la « Casa de la Cultura » (Maison de la culture) a été un endroit clef du mouvement.
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat