Joyeux anniversaire au China Daily

Quand Gmail n'est pas piraté, quand le téléphone n'est pas "écouté", il est toujours intéressant de papoter entre confrères. D'où cette discussion avec un camarade chinois, journaliste au China Daily...

Quand Gmail n'est pas piraté, quand le téléphone n'est pas "écouté", il est toujours intéressant de papoter entre confrères. D'où cette discussion avec un camarade chinois, journaliste au China Daily...

Comme c'est mon ami, j'aime bien le titiller avec mes poncifs de "Laowai" (="étranger"):

> Le China Daily, c'est le lavage de cerveaux permanent?

1 - "Oh non, les Chinois ne lisent le China Daily que pour apprendre l'Anglais et les Anglophones ne le lisent que pour s'en moquer. Je ne pense pas que ce soit une machine à laver les cerveaux".

 

> A propos des manifestations étudiantes en Mongolie Intérieure depuis le 26 mai. Pourquoi en faire l'ellipse?

2- "Mais nous n'imprimons pas de mensonges ! Parfois, nous révélons la vérité de manière sélective, comme n'importe quel média au monde. Je n'essaie pas de défendre la censure mais il s'agit ici de professionnalisme avec des limitations politiques".

 

> Echaudé par cet euphémisme, je demande: "Si les lecteurs doutent de la version officielle d'un gouvernement, n'espèrent-ils pas obtenir la véritable version chez les journalistes?"

3- "Biensûr que les journalistes devraient dire la vérité. Et je pense que la plupart des journalistes chinois le font. Mais lorsqu'ils subissent une pression, ils préfèrent se lâcher sur Weibo (le "Twitter chinois"). Cela devient de plus en plus dur pour le gouvernement de cacher le moindre événement sensible".

Ainsi, depuis deux semaines, les candidatures spontanées, échappant au contrôle du Parti, fleurissent parmi la population civile pour les prochaines sessions de l'Assemblée Nationale Populaire.

Car en principe, l'organe est ouvert à tout citoyen chinois majeur.

Et avant même que le gouvernement ne réussisse à la faire taire (intimidations, assignation à résidence, suppression de la connexion internet, labyrinthe de nouvelles procédures), Liu Ping, une simple retraitée du Jiangxi de 47 ans, avait rassemblé 60 000 fans sur Weibo et lu les conseils d'avocats chinois mis en ligne pour remplir sa procédure dans la plus grande légalité. L'idée derrière cette démarche citoyenne: comment démocratiser le système en étant dans le système, sans se frotter à la dissidence. Douche froide pour les réformateurs et tous les Chinois persuadés que l'évolution démocratique d'un pays en plein essor était inéluctable. Sa démarche a échoué.

Le détail passionnant du combat kafkaien de Liu Ping face à la bureaucratie chinoise lui demandant, en bout de course, d'être d'abord approuvée par le comité de sa résidence, puis le comité de quartier, puis le comité de la commune, avant de déposer une candidature appuyée par un nombre incalculable de soutiens dûment certifiés: http://globalvoicesonline.org/2011/05/17/china-another-failed-grassroots-election/

Nous y venons: la semaine dernière, un salarié du China Daily (ancien journaliste placardisé depuis) a lui aussi annoncé sa candidature, s'attirant un large soutien populaire. Mais ironie de l'histoire, tous les médias d'Etat ont reçu hier la consigne de ne plus évoquer ces candidatures... C'était sur son compte Weibo hier.

 

Réjouissons-nous cependant: on peut au moins rester au China Daily pour ses fêtes d'anniversaires somptueuses. La rédaction était reçue hier par le gouvernement central, à Pékin. http://www.chinadaily.com.cn/2011-05/31/content_12612288.htm

china_daily_party_01.jpg

China Daily celebrates the 30th anniversary of its founding at the Great Hall of the People in Beijing, May 31, 2011. Founded on June 1, 1981, China Daily is China’s first national English-language newspaper.[Photo by Xu Jingxing/China Daily]

china_daily_party_02.jpg

From left, Wang Chen, head of the Information Office of the State Council, Dai Bingguo, Chinese State Councilor, Liu Yunshan, head of the Publicity Department of the CPC Central Committee and Uyunqimg, vice-chairwoman of the NPC (National People's Congress) Standing Committee, attend China Daily’s 30th anniversary at the Great Hall of the People in Beijing, May 31, 2011.[Photo by Xu Jingxing/China Daily]

 

Pour la petite histoire, hier matin, les journalistes devaient pointer à la rédaction dès 6h afin d'accueillir, comme il se doit, le défilé des officiels du Parti pendant la journée. Voici la "Une" du China Daily de demain, trouvée sur Weibo, le "Twitter chinois":

une_china_daily_1_juin_0.jpg

> Et pour poursuivre la lecture, je vous propose mon papier (à l'époque sous pseudo) "d'immersion" dans la presse chinoise, pour le Monde Diplomatique (décembre 2009): http://blog.mondediplo.net/2009-12-08-Les-nouveaux-visages-du-journalisme-en-Chine

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.