Non aux violences contre les manifestants CGT!

Violences contre les militants CGT: le mouvement Gilets Jaunes n'est pas en cause! Ce sont des actes factieux.

En fin de manifestation ce 1er Mai, des nervis ont attaqué le service d'ordre de la CGT ainsi que des militants syndicalistes ou pas. Ces individus étaient cagoulés dont il était impossible de les identifier. Ces méthodes sont indignes et sont étrangères à la grande masse des Gilets Jaunes qui ont démontré depuis deux ans et demi leur opiniâtreté et leur sérieux sur les revendications qui les animent et permettent le rassemblement avec les syndicalistes: démocratie, justice fiscale, lutte contre la pauvreté.

Le mouvement des gilets jaunes, mouvement social populaire, rejette les comportements sectaires, violents, anti démocratiques, fascisants que nous dénonçons dans nos écrits, nos interventions médiatiques, nos actions de terrain. Plus que jamais, nous réaffirmons notre désir de participer au rassemblement du mouvement populaire qui combat la politique sociale et économique de Macron et du gouvernement.

Ce 1er Mai a marqué une nouvelle marche dans cette union populaire que Gilets jaunes , syndicalistes, associatifs souhaitent afin de créer les conditions d'un changement d'orientation politique dans notre pays.

Le mouvement Gilet Jaune s'associera aux actions menées contre les violences à l'égard des syndicalistes et des manifestants dont nous faisons partie.

Nous ne laisserons pas ternir davantage notre Gilet qui ne représente qu'un symbole de ralliement. Nous ne sommes ni un parti, ni un syndicat, ni une association. Nous sommes une partie du peuple en colère qui exprime le mal être général et qui souhaite une plus juste répartition des fruits du travail de toutes et tous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.