La fin du petit roquet!

Ce soir, les urnes vont crier: Nico, dégage!  Une nouvelle page d'histoire s'ouvre. 5 ans de provocations, d'outrages, de sectarisme, de divisions et de haine qui s'achèvent. Un peu d'air frais! Bien sûr, l'avenir hollandais est incertain mais une fenêtre s'ouvre. Peut-être un vent nouveau passera-t-il?

Ce soir avec mes amis, nous lèverons nos verres à l'éviction du "petit président". Petit par la taille certes surtout "petit" par son comportement. Jamais la France n'a connu une telle humiliation, une telle risée à travers le monde. Un président de la cinquième puissance mondiale qui ne parle pas français, qui insulte et injurie, qui ment à tour de bras, qui ne tient pas parole, qui gesticule inconsidérément et menace, quelle image livrée au nom de notre pays!

Ce soir, comme vous, je vais me réjouir de sa cuisante défaite. Mais demain me direz-vous?  Demain, le combat continue pour nos revendications politiques et sociales: une Europe sociale et démocratique, une banque centrale européenne contrôlée par les États, la proportionnelle aux élections, des pouvoirs aux travailleurs, la retraite à 60 ans pour tous à taux plein, le Smic à 1700 euros mensuels, la fin des délocalisations, les droits syndicaux etc...

Prochaine étape le 10 juin avec les élections des députés. Élire des députés Front de gauche en grand nombre  pour rééquilibrer les forces à gauche et pour donner plus de poids à la gauche qui ne faiblit pas devant la finance et qui tient bon face au Front national et à la droite revancharde.

Voilà mes premières impressions en cet après-midi d'attente des résultats. L'annonce d'un vote fort indique le vote rejet sarkozien. Vivement ce soir qu'on tourne cette page nauséabonde de l'histoire du pays. A demain pour la suite. Et Banzaï! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.