Que va dire Jupiter?

Après avoir créé le chaos social et politique, Macron va daigner s'adresser au pays. Pour lui dire quoi? Qu'il condamne la violence après l'avoir laissée se développer? L'argument est court et inaudible. Ce samedi, les mesures prises par la police ont évité le pire qui nous était promis. il y a donc bien eu une faute commise par le ministre de l'intérieur la semaine précédente. Les casseurs ont été livrés à eux-mêmes. Rien n'a été fait pour les empêcher de casser, de brûler, de profaner. Castaner en porte la responsabilité première. Sa démission ne serait pas illégitime!

Macron peut-il annoncer des mesures sociales fortes? Certainement, le rétablissement de l'impôt sur la fortune, 200€ pour le smic et les minima sociaux, le blocage des prix à la pompe, la prime de Noêl pour les handicapés, les prêts à taux zéro pour le logement, les petites entreprises, les prêts à la consommation seraient de nature à répondre positivement aux revendications des gilets jaunes. Le fera-t-il? Rien n'est moins sûr.

Sur le plan démocratique, la reconnaissance des assemblées citoyennes, le retour à la proportionnelle pour les élections, le vote révocatoire des élus, la reconnaissance du vote blanc, ça ne coûte rien et cala donnerait un souffle nouveau à notre république. Qu'en sera-t-il? Je doute que Macron s'engage dans cette voie.

Sur le plan écologique, je le vois mal s'en prendre aux entreprises pétrolières et au secteur automobile. Pourtant l'urgence écologique nous presse de toute part. J'attends avec impatience les réponses jupitériennes apportées au climat et aux pollutions.

Ce lundi, tous devant vos postes, vos télés, vos "internet" pour écouter la voix de celui qui nous représente encore mais dont la légitimité ne tient qu'aux propositions qu'il saura présenter.

Notre assemblée citoyenne à Montreuil lui répondra immédiatement. Je rappelle le lieu et l'heure: Bistrot "le Mojito's", 20 rue du capitaine Dreyfus, métro Croix de Chavaux. A 19h.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.