jose espinosa
Abonné·e de Mediapart

190 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 avr. 2022

Le big-bang électoral!

jose espinosa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Coup de semonce le 10 avril: 3 pôles surgissent dans la vie politique: l'extrême droite, les socio-libéraux, l'Union Populaire. Chacun pesant autour de 30/33%.  La surprise, c'est le score de Mélenchon que d'aucun ne donnait gagnant qui progresse spectaculairement jusqu'à frôler la place devant Marine LePen. Un bouleversement du jeu politique.  Coup d'arrêt à l'abstention, vote grandissant dans les quartiers populaires, le travail des militants insoumis se vérifie. La France n'est pas condamnée à l'abstention permanente, les couches populaires peuvent s'intéresser et participer aux élections. L'espérance de changer sa vie retrouve sa vivacité. Les débats, les confrontations d'idées, les contre verses idéologiques et politiques reprennent vie. Comme on dit chez moi "tout aquo boulego" ( tout cela bouge!). nous devons nous en féliciter.

Le deuxième tour s'annonce terrible pour les gens modestes, aux revenus faibles. Mais aussi pour le monde du travail, de la culture, de l'enseignement et la jeunesse. LePen ou Macron, les deux présentent un programme anti social, anti jeunes. Les deux poursuivent une politique libérale qui favorise les riches au détriment des plus appauvris. Seule différence mais de taille pour moi, LePen persiste dans une vision raciste consistant à faire des immigrés la cause de tous nos maux, divisant ainsi la population, dressant les individus entre eux. Avec LePen c'est le chaos social. La position "pas une voix pour LePen" affiche clairement une position de combat contre le racisme et contre les idées de l'extrême droite.

Depuis le 10 avril, les deux candidats lorgnent sur les voix de l'Union Populaire. Démagogiques, mielleux, ils s'efforcent de nous convaincre de voter pour eux. Ils veulent nous séduire pour mieux nous avaler. Doit-on en rester là? Nous devons donner des perspectives aux électeurs qui ne veulent pas de LePen ni de Macron. D'où l'idée du troisième tour avec les élections législatives des 12 et 19 juin.

La bombe! L'Union Populaire présente la candidature de Mélenchon au poste de Premier Ministre! Chambardement dans tous les étages. La gauche traditionnelle qui n'a pas manqué d'attaquer Mélenchon, se  doit de répondre positivement à la demande de rencontre initiée par la France Insoumise. Le Parti socialiste vient de voter pour. Le parti communiste est d'accord. La réponse du nouveau parti anticapitaliste est positive, les écologistes vont certainement accepter. Une autre étape s'ouvre pour élargir le rassemblement populaire. Mélenchon s'est adressé à Jean Lassalle et à toutes les forces syndicalistes, associatives qui le souhaitent de participer dans cette union autour des idées du programme qui a permis cette dynamique.

Ne restons pas les pieds dans le même sabot! Prenons des initiatives à la base pour renforcer la lutte politique. créons des comités d'union populaire au plus près de la population, des jeunes, des travailleurs. partout, mobilisons les électeurs qui veulent vivre mieux, vivre autrement, simplement vivre dignement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À l’Assemblée, le RN s’installe et LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux