La nouvelle donne!

Les urnes ont parlé. Près de 80% des électeurs ont voté. Une surprise qui contredit les sondages et m'a étonné. J'en déduis que la dernière semaine a influencé fortement les indécis rencontrés lors des diffusions de tracts sur les marchés et de notre petite réunion de voisins. Venons-en aux résultats. Contrairement à ma certitude de voir passer le FN derrière le Front de gauche, c'est Marine Lepen qui avec 18% tient la troisième place. Inquiétant et dangereux. Heureusement que J.L.Mélenchon l'a sérieusement contrée durant la campagne sinon je vous laisse imaginer où nous en serions aujourd'hui. Lourde est la responsabilité des médias, des autres candidats, des "experts" qui ont déserté le débat politique avec elle, lui ouvrant ainsi l'espace "présentable" dont elle veut s'affubler. L'utiliser pour essayer de contrer la montée de Mélenchon lui a permis de faire le meilleur score de l'extrême droite en gagnant 2 600 000 voix sur le score de 2007. Bien sûr, la majorité de ces électeurs ne sont pas fascisants. Ils expriment une sorte de colère/refus de ce système injuste. Leur vote n'est pas une adhésion mais il crée la confusion permettant aux idées nationalistes, ségrégationnistes et rétrogrades de se développer largement dans le pays. C'est dangereux pour l'unité de la république, c'est dangereux pour la vie des gens.

Le fait peut-être le plus marquant mais le moins reconnu par les médias, c'est l'irruption et la force du Front de gauche qui gagne 3 200 000 voix sur le score du PCF en 2007. Soit la plus grande progression de tous les candidats. Ce que cachent les commentateurs depuis dimanche. Significatif, Mélenchon rassemble plus de voix que toute l'extrême gauche additionnée au PCF en 2007. Le rassemblement a payé!  Ce mouvement qui n'en est qu'à ses débuts, constitue le pôle autour duquel s'agrègeront d'autres forces pour imposer le changement de politique nécessaire au pays. Les idées semées par notre candidat vont germer quand la finance tentera de mettre la France à genoux, ce qui ne saurait malheureusement tarder. Une analyse affinée permet de voir les poussées significatives du Front dans de nombreuses villes et dans quelques départements. Paris,sa banlieue, de grands centres industriels, l'Ariège pour ne citer qu'eux. Prometteur pour la suite des évènements.

L'affrontement Hollande/Sarkozy était prévisible. F.Hollande avec 28,6% progresse de 800 000 voix sur le score de S.Royal ce qui le place en pôle position pour le deuxième tour.

N.Sarkozy avec 27,1  perd 1 600 000 voix sur 2007.  Probablement l'essentiel au profit de M.Lepen. Voilà le résultat d'une campagne axée sur le racisme, l'insécurité, la division, la haine. Vivement la déroute le 6 mai prochain.

F.Bayrou avec 9,1%  perd 3 400 000 voix. E. Joly avec 2,2% gagne 300 000 voix . P.Poutou avec 1,1% perd 1 000 000 de voix. N.Arthaud avec 0,5% perd 200 000 voix, N.Dupond-Aignan avec 1,8% perd 200 000 voix et J.Cheminade représente 0,2% des électeurs avec 80 000 voix.

A nouveau, les instituts de sondage sont démentis. Devenus des agences électorales chargés de façonner l'opinion, leur discrédit s'accroît.

Pour le deuxième tour, fidèle à nos engagements à gauche, un seul objectif: battre N.Sarkozy. Faisons du 1er mai, une immense journée de rassemblement populaire pour les droits et libertés, pour la justice sociale et pour la paix. L'action contre la politique néfaste de la droite continue et va s'amplifier. Avec vous, j'en serai. Banzaï!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.