L'irrésistible vague!

Après l'avoir annoncée, elle est là la vague qui emportera tout sur son passage. Chaque jour, une catégorie sociale entre en mouvement: étudiants, salariés, agriculteurs, magistrats, enseignants, hospitaliers, ambulanciers, VTC, artisans, petits patrons, commerçants, intermittents, chômeurs, professions libérales. Un peuple jaillissant! C'est puissant, c'est beau, c'est efficace. Avec ses revendications, chacun apporte sa sensibilité, son vécu, sa parole. Le peuple français se reconstitue autour des valeurs généreuses de la république. Ce qui affole les classes dirigeantes. Macron vit des heures difficiles. Rester droit dans ses bottes l'amène dans le mur. Il doit apporter des solutions concrètes immédiatement. Ne pas le faire c'est mettre le feu à la maison "France".

Les "gilets jaunes" ne demandent pas la lune. Ils n'y croient plus depuis des lustres. Ce qu'ils demandent est simple. Un relèvement du pouvoir d'achat ( 200€ pour le smic et pour les minima sociaux ), le rétablissement de l'impôt sur les grandes fortunes ( 4,3 milliards pour la transition écologique ), plus de démocratie avec la création d'assemblées citoyennes locales, départementales, régionales et nationale.

Trois idées qui puisent au tréfonds de l'histoire de notre Révolution de 1789. Macron nous croyait "gaulois réfractaires" or n'étant pas tous gaulois, nous sommes tous contestataires. Contester n'est pas refuser. Contester c'est aussi proposer et les propositions ne manquent pas. Écoutons les acteurs du mouvement et les solutions s'imposent d'elles-mêmes.

Ce mouvement est un mouvement enraciné dans les villages et les villes du pays. C'est l'union du peuple de France qui se constitue. Quel vent nouveau pour le pays, quelle dynamique pour les citoyens. Nous allons connaître des changements que nous espérions tant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.