joseph françois pellissa
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 août 2021

Libération de Foix en 1944

Suite à un désaccord mémoriel à l'occasion d'un dévoilement de plaque à intervenir à Foix l'association AAGEF-FFI répond sur un article de La Dépêche et appelle à un rassemblement militant à Foix le Jeudi 19 Aout à 15h30

joseph françois pellissa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je souhaiterais rajouter à mon précédent communiqué sur mon blog le communiqué qui suit:

https://www.ladepeche.fr/2021/08/17/ariege-desaccord-memoriel-sur-fond-de-liberation-de-la-ville-de-foix-9737092.php 

......comme suite à mon précédent avec continuation de la mise au point et réponse du Président de l'association de mémoire AAGEF-FFI avec présence de l'association à Foix le jeudi 29 Juin pour y exprimer notre désacord sur le contenu mémoriel lors du dévoilement de plaque à intervenir en hommage à Marcel Bigeard......

nous rendrons hommage à la 3e Brigade de Guérilleros Espagnols,

qui, dirigée par Pascual Gimeno Rufino (commandant Royo), a attaqué le 19 août 1944 la garnison allemande

de Foix, obtenu sa reddition et donc libéré la préfecture de l'Ariège, occupée depuis 1942 ;

nous saluerons la contribution à cet assaut des 5 membres de la mission franco-britannique, dirigée par Marcel Bigeard (commandant Aube) ; en facilitant les parachutages d'armes, elle a aidé à équiper les combattants.

mais nous dénoncerons la falsification de l'histoire de la libération de Foix.

En effet, le maire de Foix compte dévoiler ce jeudi 19 août 2021, une plaque qui affirme que

le 19 août 1944, Marcel Bigeard :

«             dirige [sic] les combats de la 3ème Brigade des Guérilleros Espagnols,

                obtient [sic] la reddition de la garnison ennemie et [sic] la libération de Foix      »

Ce texte est une affabulation.

Ce texte occulte le rôle du commandant Royo.

Ce texte est une injure à la 3e Brigade des Guérilleros Espagnols, homologuée unité combattante depuis trois quarts de siècle.

Ce texte est aussi une vilénie à l'encontre de Marcel Bigeard. Car celui-ci n'a jamais revendiqué - la moindre autorité sur la 3a Brigada de la Agrupación de Guerrilleros Españoles, composante des Forces Françaises de l'Intérieur. Marcel Bigeard n'avait pas autorité sur Pascual Gimeno Rufino.

En fait, Marcel Bigeard n'avait autorité sur aucune unité des Forces Françaises de l'Intérieur, qu'elle soit espagnole ou française. Dans son livre Pour une parcelle de gloire (Plon, 1975, tome 1, p. 43), citant son ordre de mission, il présente ses fonctions comme suit :

«             1. Conseiller technique des F.F.I

                2. Liaison entre les F.F.I. et Londres ou Alger.

                3. Commandement de tout le personnel français en mission venant de Londres ou Alger, et desservices d'opération

                4. Financement du budget militaire dans la mesure où les fonds lui seront remis.            »

Ce texte est une vilénie à l'encontre de Marcel Bigeard car il admirait les combattants de la 3e Brigade de guérilleros et particulièrement leur chef, Royo, mentionné 15 fois dans les 12 pages de Pour une parcelle de gloire consacrées à la libération de l'Ariège.

A Foix, ce 19 août 2021, nous célèbrerons la fraternité d'armes des guérilleros espagnols et des patriotes français, contre le nazisme et le pétainisme.

Nous dénoncerons le négationnisme anti guérilleros.

Nous réclamerons Vérité, Justice et Réparation pour les Espagnols qui ont lutté en Ariège dont le maire de Foix persiste à vouloir taire les mérites, dont Pascual Gimeno Rufino (commandant Royo).

Amicale des Anciens Guérilleros Espagnols - Forces Françaises de l'Intérieur (AAGEF-FFI)

avec le soutien fraternel déjà des présidents de :

                L'Amicale des anciens internés politiques et résistants du camp de concentration du Vernet

                L'Amicale de la 35e Brigade FTP-MOI Marcel Langer

                Mémoire de l'Espagne Républicaine en Tarn-et-Garonne

                La Associació Catalana d'Expresos Politics del Franquisme

Henri Farreny

Président de l'AAGEF-FFI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoit Drevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Justice
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles