joseph françois pellissa
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Lien 20 août 2021

Libération de Foix en 1944

Libération de Foix : après la polémique dixit les organisateurs de l'une d'elles et dévoilement de nouvelle plaque mémorielle, deux cérémonies distinctes ont été célébrées ce jeudi

joseph françois pellissa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.ladepeche.fr/2021/08/19/liberation-de-foix-apres-la-polemique-deux-ceremonies-distinctes-celebrees-ce-jeudi-9740733.php

Article La Dépêche:

Libération de Foix : après la polémique, deux cérémonies distinctes célébrées ce jeudi
La plaque commémorative au cœur de la polémique a été dévoilée, ce jeudi, à l'occasion du 77e anniversaire de la libération de Foix.

Commémorations - Hommages, Foix, Ariège
Publié le 19/08/2021 à 19:24
À l’occasion du 77e anniversaire de la libération de la ville de Foix, ce jeudi, l’atmosphère était quelque peu tendue. Et pour cause, la cérémonie officielle, prévue pour 16 h 30, a été précédée par une autre manifestation devant le monument de la Résistance, aux alentours de 15 h 30.

Organisée à l’initiative de l’association des anciens guérilleros en France — forces françaises de l’intérieur (AAGEF-FFI), celle-ci visait à protester contre l’installation, quelques heures après, d’une plaque commémorative en l’honneur de Marcel Bigeard, connu localement sous le nom de « commandant Aube ».

Des membres d'associations de guérilleros locales ainsi que des élus - Marcel Lopez et Bénédicte Taurine - étaient présents lors du rassemblement avant la cérémonie officielle.
Pour Henri Farreny, président national de l’association organisatrice, ainsi que la vingtaine de personnes présente, les mots inscrits sur cette plaque représentent une « falsification historique ». « Le commandant Aube n’a jamais dirigé la troisième brigade des guérilleros espagnols — contrairement au chef de brigade Pascual Gimeno Rufino, alias Royo, dont il n’est nulle part mention — et n’a pas obtenu la reddition, d’ailleurs, lui-même le dit », insiste M. Farreny, qui ne décolère pas. « Nous avons demandé un rendez-vous en préfecture, et attendons la rentrée pour saisir le conseil municipal de Foix », a-t-il conclu.

Et donc à suivre suivant résultats du rendez vous en Préfecture comme de celui de la saisie du conseil municipal de Foix souhaitée par le Président de l'association nationale et les régionnales de l'AAGEF-FFI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoit Drevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Justice
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77