Quand le manque de savoir amène aux bêtises

Le manque de savoir amène à des décisions au hasard (càd autant de bon que de néfaste), les pseudo-savoir à des inepties en mode dominant. Ces bêtises (majoritaires) mènent à l'implosion, voire si l'entêtement est total, à la destruction de l'espèce.

Le principe de Peter:  un maître en pseudo-savoir a grimpé les échelons en écartant ses rivaux censés. Ces derniers étaient incapables (se refusaient à juste titre) de casser du sucre sur le dos des constructifs coopératifs.

Ce Peter va passer son temps comme depuis 20 ans à dénigrer, harceler ou éliminer les constructifs. Après 5-7 ans, les inefficients ont eu leurs promotions, la bêtise est roi, la société est près du précipice. Le Peter (maître en un pseudo-savoir) part se réfugier dans les paradis avec les moyens qu'il s'est réservé pour ça. En effet, il savait que ça finirait mal pour le plus grand nombre et que lui il lui faut alors aller loin. Autres issues: Pharaon, César, Napoléon, Hitler, ...

L'humanité est au stade du technologique sophistiqué, de l'ordinateur, des fusées, ... mais son esprit et sa sagesse n'est même plus au stade des tribus d'il y a 30'000 ans. L'humanité, dans plus de 95% des pays, à régressé depuis 5'000, mais de façon drastique depuis 50 ans. Des hyper-pouvoirs aux moyens hyper-destructifs règnent sans partage. Le manque de savoir de leur peuple, puis progressivement de peur, a laissé s'installer des "usages" nauséabonds au départ et tyrannique par nécessité à la fin. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.