Les principes du capitalisme échouent déjà

Les capitaux gouvernent leurs intérêts à moyen- court-termes. Selon ces dirigents et investisseurs, ils auraient empêché d'inventé l'ampoule, le vélo, la machine à laver, ...., .... ni investit dans des moyens de production car les retours sur investissement sont à 5 voire 10 ans ?!

EN France :

Il y a 11% qui n’ont pas de quoi faire,

Il manque 15% de logement décent,

Il y a 22% de gâchis alimentaire,

Il y a 5% qui n’ont pas de quoi manger à leur faim,

Il y a 5 à 15% de gens maltraitées,

Il y a 30% de gens qui ne sont pas assez formés,

Il y a 50% qui ne peuvent accéder aux loisirs à minima,

Le climat est en dérive au point que dans 50 ans, 30% sera grillé ou empoisonné

Les aliments sont à 85% non Bio

Et,

On ne trouve que moyen de faire 1% de croissance et ce essentiellement chez ceux qui en ont, point pour ceux qui sont en manque.

C’est les algorithmes comptables, les règles fiscales, les spéculations financières, … qui le déterminent ainsi.

95% des capitaux investissent dans des actions rentables à 3 ans, 6 mois, voire 3 jours. Ainsi, d’après ces 95% il n’est point justifié de former les enfants, de construire pour les sans-dents, de prendre 5 ans pour rendre une terre bio, de construire une usine pour produire (énergie, aliments, transports, machines pour produire).

Avec ces algorithmes ce rythme dominant depuis 30 ans nous en sommes où nous en sommes (proche d’une révolte). Encore 20 ans, et le capital se sera mordu sa queue. Les 2% de riches se seront pleinement relocalisé dans des paradis.

NB. les logiques de court termes ne sont pas dominantes dans les PMI familiale car elle doit préserver l'activité. Néanmoins, elles doivent s'autofinancer car les tigres de papier des banques n'y comprennent rien à ceci ni plus rien à la technique mise en œuvre depuis 50 ans. Deuxième preuve: Le nombre de PMI familiales en Allemagne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.