Sarkozy fait les yeux doux "au peuple"...surréaliste, risible

On aura tout entendu!

La formule: "le peuple, par le peuple, pour le peuple", dans la bouche de Sarkozy, c'est absurde... comment peut-il imaginer que les français y croiront?

Alors que lui et son gouvernement sont restés sourds au peuple qui manifestatit en masse; alors qu'il a un jour déclaré en se moquant "aujourd'hui quand il y a une grève, personne ne s'en aperçoit"...

Pendant des années, les médias à la botte, et ses snippers, ont réussi à tromper les français. Mais aujourd'hui, le peuple a compris, et il voit les ficelles... de plus en plus grosses! Les attaques envers Hollande ne sont pas suivies d'effet. Le peuple se souvient.

Idem pour les référendums.

Le pire, c'est que les communicants de Sarko ne trouvent même pas d'idées originales: ils font leur marché dans les idées de la candidate qui s'ooposait à lui en 2007.

La preuve par des extraits de discours de débuts d'année, et d'autres, de Ségolène Royal:

 

"" Chèr(e)s ami(e)s,

Le candidat de l’UMP aurait décidé, selon son entourage de placer sa campagne sous le signe du « pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Lui qui nous a fait subir 5 ans, selon Ségolène Royal de « dégénérescence de la démocratie » !

Comment ne pas rappeler ici les nombreux discours et écrits de Ségolène Royal. Sarkozy puise aux meilleures sources !

Le 7 février dernier, à Marseille, elle déclare : « nous sommes dans une démocratie en pleine dégénérescence car nous avons oublié le cœur de la démocratie. Et le cœur de la démocratie, c’est par le peuple, pour le peuple et avec le peuple ».

Des convictions de toujours redites encore le 28 Janvier, à Grenoble lors du débat organisé par Libération et Marianne, à cette occasion, Jacques Julliard lui rendra d’ailleurs hommage à rappelant que « c’est Ségolène Royal qui a remis la Nation, et donc le peuple, dans la République et nous a rendu la Marseillaise et le drapeau tricolore ».

À Bully-les-Mines, le 20 janvier 2011, lors du lancement de sa campagne des primaires, elle déclare : « Nous agirons avec les Français, et non pas contre eux comme c’est le cas aujourd’hui et nous reviendrons aux fondamentaux de la démocratie , le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Et que dire des critiques si virulentes de Sarkozy et de l’UMP lors du discours de Dakar prononcé par Ségolène Royal, le 6 Avril 2009.« En oubliant ce principe fondamental « par le peuple , pour le peuple » nous voici tous entraînés collectivement vers le gouffre ».

Depuis 2006, Ségolène Royal met le peuple au cœur de toutes ses décisions, que ce soit dans sa région ou dans la façon dont elle a mené sa campagne présidentielle et l’élaboration de son programme.

Rappelons nous lorsqu’elle salue à Charlety, le 1er mai 2007, en lançant à 70.000 personnes « je vous salue, peuple de France ».

Que n’a t-on entendu sur la démocratie participative ? Sarkozy déclarait en 2007 « La démocratie participative, c’est la fin de la politique. C’est la forme ultime de la démagogie ».

Rappelons nous, à l’automne 2010, après des semaines de manifestations, sa demande d’un référendum sur les retraites ? Le referendum alors moque et rejette par le pouvoir actuel qui aujourd’hui nous en annonce 3 : chômeurs, immigrés et règle d’or.

Il est assez cocasse de voir aujourd’hui un Président qui s’inspire, en copie colle de son adversaire de 2007 et tente de récupérer des thèmes qu’il n’a eu de cesse de fouler au pied.

Nous saurons dénoncer cet écart entre les discours et les actes.

Ségolène Royal continuera a porter la voix des sans voix .

L’équipe de Ségolène Royal""

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.