La paille, la poutre, et la "liberté d'expression"

 

Un commentateur a écrit dans un autre billet:  "Je vous suggère la caricature, pour vous défendre... Ça peut apparemment toucher en plein dans le mille !... Il serait temps que l'islam nous apporte un peu de rire : à quand un Don Camillo islamique ?

ET LEUR LIBERTE des autres? Votre conviction est qu'on doit rire; sans doute aussi qu' "on peut rire de tout".

Mais si vous estimez que tout le monde doit avoir cette conviction et DOIT rire, PEUT RIRE DE TOUT, alors vous ne respectez pas la liberté de ceux qui ne veulent pas rire de tout, de ce qui est sacré pour eux.

Regardez la poutre qui est dans votre oeil avant de critiquer celle qui est dans l'oeil du voisin ! Autre référence proverbiale "la liberté de chacun s'arrête où commence celle des autres".

Où l'on voit que la bêtise humaine est de tout temps, la sagesse populaire aussi.

D'ailleurs, la loi française a permis à d'autresd'obtenir gain de cause, pour des faits moins méprisants qu'une multiplication de caricatures obcènes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.