joyoca
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 avr. 2017

L'effet Macron

"Hé regarde Maman, c'est le tout dernier Ken ! Tu peux me l'acheter ? Alléééé Maman s'il te plait... Il a l'air trop fort !!!".... ça vous dit rien ? Si peut-être : Macron, cet objet que 24% des votants ont acheté hier soir.

joyoca
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ken et Barbie à l'élysée

"Hé regarde Maman, c'est le tout dernier Ken ! Tu peux me l'acheter ? Alléééé Maman s'il te plait... Il a l'air trop fort !!!".... ça vous dit rien ? Si peut-être : Macron, cet objet que 24% des votants ont acheté hier.
Reprenons : un quinquennat déplorable, plus aucune crédibilité... Fallait trouver une solution. Macron et ceux qui ont œuvré pour sa campagne ( c'est à dire bon nombre d'entreprises et sans doute Hollande lui-même) l'ont trouvé : vendre aux Français un tout nouveau Ken. Tout nouveau, tout beau, tout neuf. Et c'est ce qu'ils ont fait.

Dès le départ, on nous a matraqué de pubs pour essayer de nous le vendre. Sans jamais parler du fond, on nous a vendu la forme de l'objet en s'appuyant sur des symboles : un beau gosse (sourire de star), un type courageux (il a quitté l’Élysée le gars... Waaaah, quelle audace, respect), un jeune entreprenant qui se la joue self-made-man, qui prononce des mots franglais et qui essaie de citer Iam sans y parvenir ("moi j'ai bossé pour me payer mon costard" ou encore "je veux que les jeunes aient envie de devenir milliardaire").... Bref, Ken quoi !

Pour instaurer un climat de confiance entre Ken et les Français, les médias nous ont abreuvé de sa vie privée... "Non mais c'est un type normal je te jure. Regarde il est fidèle en plus, il nous trahira jamais". Sur l'écran (ou sur la couverture du magazine) cela donne Macron (Ken) et Brigitte (Barbie, en moins belle et plus vieille) à la plage, se tenant la main tout sourire...

Ajoutez à cela un milliard de sondages qui vous répètent que tout le monde s’apprête à acheter le tout dernier Ken, et le tour est joué. Vous pourrez bientôt brandir votre nouveau joujou dans la cours de récré, sans prendre le risque de vous taper la Honte avec un jouet anonyme !

Séduits par le packaging (mot franglais, je me macronise, merde alors) et en confiance, les Français ont acheté ce tout dernier Ken sans même regarder où il avait été fabriqué, ni comment, ni son prix. Les Français ont réalisé un énième achat compulsif, sans prendre en compte son obsolescence programmée, ni la dangerosité de ses composants.

Si vous pensez que Macron n'est pas révolutionnaire, vous vous trompez. Il l'est en ce sens qu'il a su introduire les stratégies du marketing et l'art de la communication en politique. Ce n'est, certes, pas le premier ; mais lui l'a fait avec une grande agilité. Tous ces petits copains de la finance l'ont sans doute beaucoup aidé.
Les Français ont choisi non pas un programme et des idées, mais un imaginaire. Les partisans d'en Marche ! (traduire "au boulot !") sont non pas des militants, mais des victimes d'une communication impitoyable.

Dans deux semaines, à la caisse, vous aurez donc le choix entre ce beau Ken ou une peluche Gremlins (MLP). Pour ma part, je préfère partir sans rien consommé et planter, dans mon jardin, les graines de nouveaux jouets.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André