Macron, Le Pen et le groupe Lafarge complices de Daech

Macron, Le Pen et le groupe Lafarge complices de Daech

 

Le 5 mai 2017

 

Le journal en ligne Médiapart a publié le 3 mai 2017 un article intitulé : « Un candidat du FN a supervisé la collaboration de Lafarge avec Daech en Syrie ». Cet article, signé collectivement par Fabrice ARFI, Julien ANTOINE, Michel DELÉAN et Julien ANTOINE, laisse le lecteur sur sa faim. En effet les quatre journalistes, s’ils mentionnent la plainte pénale déposée le 15 novembre 2016 par l’ONG française Sherpa et le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l’Homme (ECCHR), « oublient » la campagne menée par le Parti de la démondialisation (Pardem) et son Président Jacques Nikonoff.

 

Pourtant, dès le 23 juin 2016, lendemain de la publication de l’information par le journal Le Monde selon laquelle le groupe cimentier Lafarge avait financé Daech, le Pardem appelait à la nationalisation-sanction du groupe Lafarge et lançait une pétition dans ce sens.

 

Jacques Nikonoff et le Pardem ont suivi le dossier depuis cette date. Le Pardem est le seul parti politique à avoir demandé des sanctions contre la multinationale et à intégrer, dans son programme, sa nationalisation. Le 1er juillet, Jacques Nikonoff écrivait à Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, pour lui demander d’agir. Ce dernier s’est empressé… de ne rien faire ! Quant à Madame Le Pen, son inaction a été flagrante et la raison en est, peut-être, la révélation du dernier article de Médiapart.

 

Quoiqu’il en soit, Monsieur Macron et Madame Le Pen ont fait preuve, malgré leurs gesticulations, d’un laxisme inacceptable dans la lutte contre le terrorisme islamiste.

 

Nous fournissons à Médiapart et à ses quatre journalistes d’ « investigation » les éléments ci-dessous :

 

23 juin 2016

Appel pour une nationalisation-sanction de Lafarge

http://www.nikonoff2017.fr/engagements/pour-une-economie-humaine/258-appel-pour-une-nationalisation-sanction-de-lafarge

 

27 juin 2016

Lettre n°2 - Qui veut étouffer l’affaire Lafarge ?

http://www.nikonoff2017.fr/193-nikonoff2017/tous-les-envois/267-qui-veut-etouffer-l-affaire-lafarge

 

28 juin 2016

Communiqué de presse n°4

http://www.nikonoff2017.fr/home-page/accueil-medias-2/195-communiques-de-presse/268-cp-qui-etouffe-l-affaire-lafarge

 

1er juillet 2016

Macron doit déclencher un contrôle fiscal du groupe Lafarge

http://www.nikonoff2017.fr/qui-est-jacques-nikonoff/communiques/278-macron-doit-declencher-un-controle-fiscal-du-groupe-lafarge

 

1er juillet 2016

Lettre à Monsieur Macron, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique

http://www.nikonoff2017.fr/images/pdf/160701_lettre_JN_Macron.pdf

 

12 juillet 2016

Affaire Lafarge : que fait Valls ?

http://www.nikonoff2017.fr/engagements/pour-une-economie-humaine/295-affaire-lafarge-que-fait-valls

 

21 juillet 2016

Communiqué de presse n°8

La Mairie de Paris choisit Lafarge qui finance Daech

http://www.nikonoff2017.fr/home-page/accueil-medias-2/195-communiques-de-presse/310-cp-la-mairie-de-paris-choisit-lafarge-qui-finance-daech

 

3 août 2016

Selon des députés Lafarge n'aurait pas financé Daech

http://www.nikonoff2017.fr/campagne-de-jacques-nikonoff/323-selon-des-deputes-lafarge-n-aurait-pas-finance-daech

 

28 août 2016

Communiqué dd presse n°10

Lafarge/Daech : le mutisme complice des autorités

http://www.nikonoff2017.fr/home-page/accueil-medias-2/195-communiques-de-presse/329-cp-lafarge-daech-le-mutisme-complice-des-autorites

 

17 novembre 2016

Rebondissements dans l’affaire Lafarge

http://www.nikonoff2017.fr/campagne-de-jacques-nikonoff/427-rebondissements-dans-l-affaire-lafarge

 

5 mars 2017

Syrie : Le groupe Lafarge reconnaît avoir financé Daech

http://www.nikonoff2017.fr/campagne-de-jacques-nikonoff/631-syrie-le-groupe-lafarge-reconnait-avoir-finance-daech

 

 

Comment interpréter cette lacune malgré les nombreux communiqués de presse envoyés ? Oubli ou mépris ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.