CRS à l'Université de Nanterre

Des anciens de l'ex-mouvement du 22 mars dénoncent l'intervention policière à Nanterre du 9 avril

Mieux que Pierre Grappin en 1968, prop/osons les CRS en 2018 !

 

Le 26 janvier 1968 le doyen de la faculté de Nanterre Pierre Grappin, dont le nom orne maintenant un amphithéâtre, était le premier à violer les franchises universitaires en appelant la police à l’intérieur des locaux pour mater une poignée d’anarchistes qui y manifestaient. Mais il jouait là petits bras : l’intervention fut menée par quelques pandores gardiens de la paix en képi qui furent rossés.

 

L’actuel président de la même université, J.-F. Balaudé se devait de fêter l’anniversaire de mai 68 d’une belle autre manière ! Commémorer comme il l’a fait ne suffisait pas, il fallait que la revanche de l’illustre branlée soit prise, il fallait un autre coup d’éclat, c’est fait.

Le 9 avril 2018 les CRS sont intervenus deux fois, la première pour  empêcher les étudiants d’occuper le bâtiment E  afin de s’opposer aux nouveaux modes de sélection à l’université « Parcoursup », puis, lors d’une assemblée générale, ils ont matraqué les 150 étudiants  qui discutaient de ce sujet et ont procédé à  sept  arrestations.

Ce ne sont plus cette fois des pandores en képi mais des robocop CRS en armes qui ont ratonné les couloirs de la vieille alma mater, à la poursuite de modernes trublions. Il ne faudra pas attendre 50 ans pour que le Balaudé ait un amphi qui porte son nom.

Au moment où les forces du désordre interviennent à Notre-Dame-des-Landes, chargent vigoureusement les manifestations de salariés, matraquent et expulsent des migrants, nous suggérons que sur l’amphi en question soit inscrit en lettres d’or : « Police partout, justice nulle part », amphi Jean-François Balaudé, ou, au choix de la commission d’attribution : « Tout le monde déteste la police ».

 

Des anciens de l’ex-mouvement du 22 mars,

parmi lesquels

Alain Lenfant, Jean-Pierre Duteuil, Sonia Fayman, Pierre Ploix, Thierry Lancien, Jacques Rémy, Olivier Dumont, Jean-Christophe Bailly, Hélène Arnold, Daniel Blanchard, Jacques Barda, Anne Querrien, Marino Stourdzé-Giraud, Dominique Gougenheim, Francis Zamponi, Georges Goldman, Isabelle Saint-Saens, Herta Alvarez, Florence Prudhomme, Harry Jancovici, Jean-Jacques Lebel, Jean-Luc Le Douarec, Sylviane Failla, Jérôme Hinstin, Michel Philippot, etc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.