rencontres libertaires été 2013 Ariège

Rencontres  libertaires – Eychenat (La Bastide de Serou, Ariège)

22 juillet – 2 août 2013

 

voir sur http://oclibertaire.free.fr/

 

Chaque année, l'OCL organise des Rencontres ouvertes à celles et ceux que les thèmes choisis intéressent. L'idée est de profiter de la période estivale pour échanger autour de ces thèmes ou d’investissements militants sur lesquels nous avons peu le temps de discuter au quotidien. Il ne s'agit pas pour autant d'une université d'été où l'on écouterait la bonne parole. Nous souhaitons offrir un espace de dialogue, d'échange formel comme informel. Les débats se tiennent «à la fraîche», à 21h, après le repas du soir. Les journées offrent de vastes plages de temps libre qui peuvent permettre de proposer et d’organiser d’autres débats, de partager une expérience, de présenter une lutte particulière… ou de consulter la vidéothèque, la librairie et les tables de presse.

  

Nous avons à disposition un local comprenant une cuisine, une salle de repas, une pièce pour les débats, des sanitaires (douches, lavabos, WC) et des prés pour camper (prévoir une tente, seul mode de logement possible). Pour ne pas gêner les travaux quotidiens de la ferme, un parking pour les voitures (autres que camping-car) est disponible à dix minutes à pied. Pour la même raison les chiens sont malvenus. 

 

La vie quotidienne est collective : les repas sont pris en commun et confectionnés par des équipes tournantes. Chaque jour, une équipe s'occupe des courses et des deux repas de 13h et 19h en fonction d'un budget précis. Une seconde équipe s'occupe de la vaisselle, de la propreté des sanitaires, de la salle de réunion et de l'entretien quotidien du lieu. En dehors des repas, chacun fait sa vaisselle (en particulier le soir et le matin).

 

Les tarifs pour les trois repas quotidiens et les frais de fonctionnement du lieu sont établis en fonction des revenus. Ils s'échelonnent de 5 à 20 euros/jour pour les adultes, et sont de 5 euros/jour pour les enfants. Pour les bébés, le séjour est gratuit. 

 

S’inscrire au plus tard la veille de l’arrivée en téléphonant sur place à partir du 26 juillet au numéro suivant : 05 61 65 80 16 ou avant oclibertaire@hotmail.com

 

Les débats programmés

 

Lundi 22 juillet : ouverture

 

Mardi 23 juillet : Contrôle du vivant

Fichage, contrôle, traçabilité, normalisation, le système capitaliste veut tout gérer, planifier. 

Rencontre et débat avec celles et ceux qui refusent cette vue mécaniste du vivant.

Mercredi 24 juillet : internements psychiatriques abusifs

Projection à Esplas de Sérou du tout récent film documentaire de Jean-Claude Julien "JP, Archi et les autres, Fauteurs de trouble", en présence du réalisateur. 

Ce film n’est pas un document sur les soins psychiatriques encore moins sur la folie. A partir de témoignages, il aborde essentiellement le rôle sécuritaire, renforcé par des lois récentes dont celle de juillet 2011, que l’Etat peut faire jouer à la psychiatrie si nous ne réagissons pas.

 

Jeudi 25 juillet à 15h30: Psychiatrie avec et sans remède

Des hospitalisations d’office pour traiter la déviance constatée sont de plus en plus nombreuses car elles sont renforcées par une loi votée en juillet 2011. Mais des voix s’élèvent pour remettre en cause le dictat médical.

Comment, pourquoi et avec qui se soigner ?

 

Jeudi 25 juillet au soir : Résistances au projet d'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes 

Où en est la lutte aujourd'hui: quel rapport de force avec les "pro-aéroport"? Quels liens avec les collectifs locaux extérieurs et autres résistances contre de grands projets d'aménagement? Quelles dynamiques internes et contradictions ?

Vendredi 26 juillet : Pratiques militantes

Quelle stratégie politique dans nos luttes ? 

 

Samedi 27 juillet : Qu'est-ce que faire de la politique aujourd'hui ?

Nous voulons changer le monde mais comment ? Avec qui ? Et pour quoi faire ?

La violence du capitalisme ne rencontre pas de résistances à la hauteur, les luttes marquent le pas, les vieux modèles d’organisation ne font plus recettes et la fragmentation des personnes et des groupes accentue les sentiments d’impuissance. Comment les forces en rupture avec le système dominant peuvent-elles peser sur la réalité sociale pour la transformer ? Qu’est-ce qu’une politique révolutionnaire qui ne soit pas celle des partis et de la représentation ? Une politique qui n’instrumentalise pas, qui soit utile à celles et ceux qui résistent et serve à nous libérer. Quelles expressions, quelles formes d’organisation, quels modes d’intervention ?

Bien sûr, ce questionnement traversera la majeure partie des débats de ces rencontres. 

 

Dimanche 28 juillet : Restructurations capitalistes et luttes d'entreprise

Quelles interventions des révolutionnaires dans ces luttes ? Quelle structuration ? …

 

Lundi 29 juillet : Autogestion, coopératives,... des alternatives au capitalisme ?

L’autogestion, on la défend quand il s’agit de s’organiser collectivement pour lutter et de casser les rapports de pouvoir et les spécialisations. Mais quand elle est présentée comme une alternative au capitalisme, on n’a plus que des doutes. C’est de tout ça, de ces contradictions et problèmes que nous souhaitons discuter.

 

 Mardi 30 et mercredi 31 juillet : Journaux locaux de contre information

On constate depuis quelques années une nouvelle éclosion de journaux de contre-information locaux dans l’hexagone. Certains tentent de décliner une orientation anticapitaliste en rupture avec les institutions et les forces politiques parlementaires, dans des pratiques et des stratégies locales. Il s’agit de construire une existence politique dans un espace donné.

Volonté d’être ou de rester inséré dans un tissu social que l’on veut influencer tout en échappant aux structures institutionnelles. Nous aborderons également l'information véhiculé par Internet (blogs et site)… Quelle crédibilité, quel rôle cela joue-t-il ?

 

Mercredi 31 juillet dans l’après-midi : Israël-Palestine où en est-on ?

Pierre Stambul présentera son livre Israël/Palestine : du refus d’être complice à l’engagement. Il fera le point sur la situation au Proche-Orient. 

 

Jeudi 1er août : Bilan de ces rencontres

 

Vendredi 2 août : fermeture

     

S'inscrire à l'avance : OCL c/o Egregore, BP 81213, 51058 Reims cedex.

Courrier électronique : lechatnoir@club-internet.fr

Confirmer au plus tard la veille de l'arrivée en téléphonant avant 21h sur place, au 05 61 65 80 16, numéro de téléphone accessible uniquement du 22 juillet au 2 août.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.