Adlène Hicheur: deux ans de détention provisoire

Ce samedi 8 octobre 2011 voici exactement deux ans qu'Adlène Hicheur a été interpellé et attend un hypothétique procès à la maison d'arrêt de Fresnes. Pas très brillant pour un pays qui se prétend être un modèle et un donneur de lecons en matière des droits de l'homme....

Ce samedi 8 octobre 2011 voici exactement deux ans qu'Adlène Hicheur a été interpellé et attend un hypothétique procès à la maison d'arrêt de Fresnes. Pas très brillant pour un pays qui se prétend être un modèle et un donneur de lecons en matière des droits de l'homme....

Pour les lecteurs anglophones, je vous invite à lire l'article que la revue scientifique Nature lui consacre ce jour sous la plume de Goeff Brumfiel et pour les autres à relire les rares articles que la presse a pu lui consacrer. Tout d'abord évidemment les articles de Louise Fessard sur Médiapart (23 mars 2011 20 septembre-a 20 septembre-b 26septembre ), également ceux de Pierre Alonso sur le site OWNI (5 septembre 2011 19 septembre 2011 4 octobre 2011). Pas grand chose par contre dans Le Monde ou dans Libération, deux quotidiens qui sur le chapitre de la lutte anti-terroriste semblent se contenter des idées recues et reprendre les tubes joués par le quatuor Hortefeux - Guéant - Squarcini - Péchenard, où préfèrent montrer du doigt les américains plutot que de voir ce qui se passe sous nos fenêtres... Je laisse les plus curieux d'entre vous consulter la revue de presse du comité de soutien, il y en a pour tous les goûts....

 

Je sais qu'on en est pas là, mais au vu de ce qui se passe (et que tout le monde semble trouver normal) je vous laisse quand même méditer sur ce poème écrit à Dachau par le Pasteur Martin Niemöller (texte revu par B. Brecht). Après tout, il y a bientot des élections....

Je n’ai rien dit...
Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai rien dit…
Je n'étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes
je n'ai rien dit
je n’étais pas syndicaliste
quand ils sont venus chercher les juifs
je n'ai rien dit
je n’étais pas juif
quand ils sont venus chercher les catholiques
je n'ai rien dit
je n’étais pas catholique
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.