jpm2
chercheur de Vérité
Abonné·e de Mediapart

20 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mars 2013

jpm2
chercheur de Vérité
Abonné·e de Mediapart

Evolution du mix électrique allemand entre 2010 et 2012

jpm2
chercheur de Vérité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Le but de ce billet est de publier dans la sphère francophone quelques données sur la façon dont  notre voisin allemand produit son électricité... et sur la façon dont cette production évolue... très vite, en fait!

Tout le monde sait que l'Allemagne a commencé à "sortir du nucléaire", en fermant 8 premiers réacteurs (les plus anciens, les moins puissants) dès le lendemain de la catastrophe de Fukushima.

En France, beaucoup disent que ce choix est une erreur, qu'il va provoquer une hausse de la consommation de charbon et des maladies correspondantes... bref, que le remède est pire que le mal!

  On exposera ci-dessous quelques données qui montrent que ceci est faux: l'Allemagne sort du nucléaire sans émettre plus de CO2!

    Cela dit, il ne suffit pas de le dire... il faut le prouver.

Dans les données (au format excel) fournies par le Bundesministerium für Wirtschaft und Technologie ( ministère de l'économie et de la technologie), on peut trouver et extraire les données suivantes, c'est à dire les productions électriques allemandes pour les différentes filières sur les trois dernières années. Ces productions annuelles s'exprime en "térawattheure" (TWh), c'est à dire en milliards de "kilowattheures" (kWh) produits par an.   On trouve ainsi:

Et après un petit travail sur Excel, on peut obtenir ceci:

 (je vous recommande "clic droit/afficher le graphique" pour le visualiser de manière correcte).

Bilan des courses?

   De 2010 à 2012, c'est à dire après avoir fermé définitivement 8 réacteurs nucléaires, l'Allemagne:

   1) produit (évidemment) beaucoup moins d'électricité nucléaire: - 42 TWh (soit un peu plus de 5 TWh annuels par réacteur fermé)

   2) produit beaucoup plus d'énergies renouvelables: + 32 TWh

   3) consomme de moins en moins: - 16 TWh en deux ans, soit une économie correspondant à la production de trois (vieux) réacteurs!

   La hausse des renouvelables et les économies réalisées donnent une "souplesse" de 48 TWh... soit 6 TWh de plus que ce qui a été perdu par l'arrêt des 8 réacteurs nucléaires en 2011!

    Et du coup, l'Allemagne peut se permettre le luxe:

    4) d'exporter encore plus qu'avant la fermeture des 8 réacteurs (augmentation  des exportations de 4TWh en 2012, "après" , par rapport à 2010, "avant");

    5) de consommer, non seulement moins d'énergie nucléaire, mais aussi MOINS de ressources fossiles: -2 TWh au total et même -4,8 TWh pour ce qui la concerne directement, la différence étant liée à la hausse des exportations, c'est à dire "consommée pour autrui"... pour la France et sa pointe hivernale, entre autres! 

En bref :

NUCLEAIRE : FORTE BAISSE

RENOUVELABLES : FORTE HAUSSE

CONSOMMATION INTERIEURE : EN BAISSE (les économies d’énergie, ça marche!)

FOSSILES :  EN BAISSE (la baisse continuera de se poursuivre avec la poursuite de l'installation des ENR)

EXPORTATIONS : RECONSTITUEES (et même augmentées!) depuis la chute consécutive à la fermeture brutale des 8 premiers réacteurs.

      On peut comprendre que de tels chiffres attristent les inconditionnels de l'énergie nucléaire, fort nombreux en France... qui ressassent en permanence et à tort que la sortie du nucléaire par les allemands va provoquer une hausse TERRIBLE et DRAMATIQUE des rejets de CO2 réchauffant la planète.

  Eh bien: Non, il n'en est rien!

La baisse du nucléaire en Allemagne n’a pas provoqué une montée des fossiles, et encore moins une hausse de 40 TWh en deux ans, comme l’affirme par exemple faussement dan1 (un commentateur assidu sur Enerzine, ici ), qui écrit, sans la moindre justification:  "Entre 2010 et 2012, on note d'ailleurs une baisse de 38,8 TWh du nucléaire (de 133,4 à 94,6 TWh) et une augmentation de 40,9 TWh du FOSSILE."

    Cette augmentation... est juste le fruit de l'imagination de ce monsieur!

    Complément le 17.03.2012

    Après poursuite de l'échange sur Enerzine, il se trouve que Dan1 tirait ses informations de données mises en lignes par l'ENTSOE (European Network of Transmission System Operators for Electricity) (réseau européen d'opérateurs de réseaux électriques). Un mail a été écrit au responsable de la collecte des données pour l'Allemagne... le monsieur a répondu d'une manière assez floue, en évoquant des "raisons statistiques" (A comparison with previous figures may be limited for statistical reasons related to renewable energies feed-in like direct marketing), ce qui est fort surprenant: la mesure d'une production n'est pas faite par échantillonnage! Et une "erreur" de 40 TWh, correspondant à la production annuelle de 8 réacteurs nucléaires, c'est tout sauf une erreur "statistique"!

     Mais Dan1 et sicetaitsimple, les deux forumeurs à l'origine de l'échange, sont restés vigilants... et ont constaté une correction rapide (dans les 48 heures!) , et fort "violente",  des chiffres publiés par cet organisme. Je reproduis ici les observations de Dan1:

A chaud
Après vérification, voilà ce que donnent les modifications pour 2012 :

Production :

   Avant = 571,3 TWh ; après = 570,8 TWh (- 0,5 TWh)

   Hydro , nucléaire et pompage = inchangés

   Fossile : avant = 386,1 TWh ; après = 346,6 TWh (- 39,5 TWh)

      dont lignite : avant = 138,3 TWh ; après = 142,9 TWh (+ 4,6 TWh)

   EnR : avant = 68 TWh ; après = 106,2 TWh (+ 38,2 TWh)

      dont éolien : avant = 17,2 TWh ; après = 46 TWh (+ 28,8 TWh)

Solde des échanges : avant = 23,2 TWh ; après = 23,1 TWh (- 0,1 TWh)

Consommation : avant = 540,2 TWh ; après = 539,9 TWh (- 0,3 TWh)

L'ENTSO-E avait publié des données visiblement assez approximatives.

Qui est le responsable ?

Dans le doute, le stagiaire a été viré !

Bref, le mail de "sicetaitsimple" a "provoqué":

      1) une correction à la baisse de 40 TWh (environ) des chiffres de la production fossile;

     2) une correction à la hausse d'environ 40 TWh des chiffres de la production d'origine renouvelable, qui augmente du coup, "d'un coup de crayon", de plus de 50%! Au sein de la production ENR, la production éolienne... triple! d'un coup de crayon, passant de 17 à 46 TWh... ça, c'est de la correction!

    "Comble de l'étrange", la double erreur (erreur extrêmement importante en volume, par ailleurs: il ne peut en aucun cas s'agir d'une incertitude statistique!) correspond très exactement à la baisse de la production nucléaire en Allemagne consécutive à l'arrêt des 8 premiers réacteurs nucléaires!

    Alors, "erreur", ou manipulation des chiffres?

    Chacun est libre de son opinion!

l'échange sur Enerzine "qui a permis la découverte du pot aux roses" se trouve ici.

      sources:

     http://www.ise.fraunhofer.de/en/downloads-englisch/pdf-files-englisch/news/electricity-production-from-solar-and-wind-in-germany-in-2012.pdf

mix allemand 2012:

http://www.solar-is-future.de/uploads/pics/strommix_brd_01.jpg

mix allemand 2011:

http://flaschenpost.piratenpartei.de/files/2012/10/aap1.jpg

mix allemand 2010:

http://www.mp.haw-hamburg.de/pers/Kaspar-Sickermann/kgs/AEE_Strommix-Deutschland-2010_feb11.jpg

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro, dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac