Jpm59fr
Professeur agrégé de Lettres Modernes
Abonné·e de Mediapart

43 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 août 2015

Yanis Varoufakis méritait mieux en face de lui!

Hier soir. http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,127061755.html. Un invité de choix Yanis Varoufakis, en face de lui pour l'interviewer une de ces gravures de mode

Jpm59fr
Professeur agrégé de Lettres Modernes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hier soir. http://pluzz.francetv.fr/videos/jt20h_,127061755.html. Un invité de choix Yanis Varoufakis, en face de lui pour l'interviewer une de ces gravures de mode que les chaines de télévision même du service publique recrutent plus sur le critère du "le gendre dont rêvent toutes les mères qui veulent marier leur fille" que des critères de qualités journalistiques (Elise rentre vite de tes vacances qu'on ait au moins un bon JT par jour à 13 heures).

Donc tellement sidéré de la médiocrité de l'interview hier soir je viens de le revoir en Replay pour m'assurer que je n'avais pas rêvé que non. Ce présentateur qui a devant lui un brillant économiste, celui qui a eu le courage de tenir tête aux fossoyeurs de L'Europe, aux fossoyeurs de la démocratie, aux ultra-libéraux larbins du capitalisme roi, celui qui a eu le courage de démissionner le soir d'un référendum qu'il avait gagné avec 62% des voix pour ne pas trahir ses engagements électoraux (vous voyez Hollande faire de même on peut rêver...), celui qui continue le combat pour nous tous, pour que demain nous ayons une chance de vivre autre chose que l'austérité, une chance de garder notre modèle social, une chance qu'aller voter ait encore un sens...

Voilà tout ce qu'il trouve à lui poser comme questions :  rappelons d'abord qu'A2 n'a même pas été capable de mettre en place un système de traduction opérationnel mais peu importe Yanis Varoufakis comprend aussi le Français et a fait l'effort avec brio d'ailleurs de prendre les questions en Français du présentateur et d'y répondre en Anglais.

Première question que le présentateur annonce comme simple (souvent ça veut dire simpliste) : vous considérez-vous comme un opposant à Alexis Tsipras ? Ce qui caractérise le journaliste français dans sa grande majorité c'est le manichéisme, il aime par-dessus tout les questions en noir et blanc, binaire quoi, niveau des 0-1 des ordinateurs et surtout générer du conflit et de l'opposition; dans un langage moins châtié j'appelle ça des "fouteurs de merde". Mais comme il a en face de lui quelqu'un d'intelligent et de fin il en est pour ses frais et Y. Varoufakis n'entre pas dans son jeu et tout en affirmant que leurs chemins se sont séparés ne charge en aucune façon A.Tsipras. 

Deuxième question, conscient d'en avoir été pour ses frais mais incapable comme toujours de se remettre en question l'impétrant y va de sa deuxième question tout aussi lamentable que la première et demande à Y. Varoufakis si ce n'est pas en fait son échec et le résultat "d'avoir trop promis et de n'avoir rien fait, là on hallucine et on se demande comment Y. Varoufakis reste calme (il est vraiment bien élevé et surtout d'un sang-froid exemplaire). Ce pseudo journaliste semble avoir soudain oublié que d'abord c'est le programme d'un parti Syriza et pas celui d'un seul homme et que si ce programme a été mis en échec ce n'est ni le fait de Y. Varoufakis qui s'est battu avec acharnement contre la clique de Bruxelles et a eu le courage de démissionner ni le fait de Syriza qui par un déni de démocratie honteux n'a pas pu mettre en oeuvre sa politique.

Troisième question : sur le même modèle décrit plus haut simpliste et manichéen : la France est-elle aux ordres de l'Allemagne? A une question simpliste il espérait bien sûr une réponse simpliste mais  Y. Varoufakis est tout sauf simpliste et il ne tombe pas dans le piège grossier qui lui est tendu et essaye de mettre un peu d'intelligence dans  le débat refusant de stigmatiser Sapin (même si je pense qu'il n'en pense pas moins ) et la classe politique française en préférant insister sur le fait que la clique de Bruxelles ne laisse pas la moindre place à l'objection et en nous alertant sur le risque ne nous courons à terme d'être traités de la même façon que la Grèce si d'aventure demain nous avions l'impudence de nous choisir démocratiquement une autre pouvoir politique que celui que nous avons en ce moment... 

Dernière question et ça ne s'arrange pas : le pseudo journaliste rappelle que dimanche Y. Varoufakis sera avec A. Montebourg et qu'il doit rencontrer  JL Mélenchon (tient a envie d'être à nouveau sur la photo comme avec Tsipras il y a peu ... ) et question dont le seul but est de créer de l'opposition et de la dissension à laquelle il demande de répondre en un mot (bien sûr !) : qui de A Montebourg et de JL Mélenchon incarne le mieux l'alternance politique en France ? Y. Varoufakis ne tombe pas dans le piège et à une question stupide il fait une réponse intelligente, le pseudo journaliste en est à nouveau pour ses frais.

Ne serions-nous pas en droit en tant que payant la redevance d'exiger que sur les chaines de service public on nous mette des journalistes dignes de ce nom s'il en existe encore... 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat·e à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — Santé
Vaccination à marche forcée : antidote sanitaire, toxicité démocratique
Certains récalcitrants au vaccin, actifs ou passifs, minorent son utilité sanitaire. Mais les partisans de l’injection sous pression négligent ses conséquences démocratiques, alors que la nouvelle vague touche des populations inégalement protégées.  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel