Jpm59fr
Professeur agrégé de Lettres Modernes
Abonné·e de Mediapart

43 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 oct. 2013

Voyage initiatique d'un Candide au pays de la voiture électrique Saison 2

Jpm59fr
Professeur agrégé de Lettres Modernes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Je croyais que le sort de la ZOE de Renault était scellé puisqu'ils n'avait pas daigné répondre à ma demande d'essai, que non, ma deuxième tentative fut la bonne et hier matin j'ai eu l'insigne privilège de poser mon auguste derrière dans une ZOE. (Que s'était t'il passé entre temps ? Mystères de l'Internet ou résultat d'un espionnage efficace, les limiers de Renault avaient lu mon blog... Pourquoi pas la NSA nous espionne bien pourquoi pas Renault dont la réputation des services de sécurité n'est plus à faire, si,si souvenez-vous il ont défrayé la chronique il y a quelque temps...) Bon trêve de digression le lecteur s'impatiente.

Donc à 10 heures tapantes je poussais,  tout excité à l'idée de conduire cette petite merveille dont la publicité avait dit tant de bien , les portes de la  concession. J'y fus accueilli par un représentant ma foi fort aimable (oui ce genre de lieu ne m'avait pas habitué à cela par le passé et j'en avais plutôt gardé le souvenir de longs moments passés entre les voitures sans jamais voir de vendeur ou, quand j'en  apercevais un qui se sauvait pressé comme le lapin d'Alice au pays des merveilles de rejoindre son bureau où l'attendait des tâches urgentes.)

Nous ne traînâmes pas à monter dans le véhicule pour commencer l'essai et là je retrouvais immédiatement la même sensation de plaisir d'une conduite apaisée dans le silence et la sérénité que lorsque j'avais essayé la LEAF de leur concurrent mais non moins associé Nissan : j'en vins même à rêver que nous prenions le café entre amis ce que nous fîmes d'ailleurs de retour à la concession car autre progrès aussi maintenant on vous propose un délicieux expresso chez Renault (dans le passé il fallait passer la frontière Belge pour avoir droit à ce genre d'égards ce pourquoi j'y ai acheté plusieurs véhicules, pas seulement pour le café mais les prix aussi...) Ne boudons pas notre plaisir ça a un double avantage : permettre à la jeune fille qui m'a si  gentiment servi le café de ne pas pointer à pôle emploi et créer de la convivialité  pour la suite de la discussion entre nous.

Discussion technique d'abord et celle qui fâche souvent après discussion financière ;  je me faisais confirmer que le véhicule avait obtenu aux tests NEDC une autonomie de 200 kms, chiffre fort théorique car le compteur du véhicule que je venais d'essayer chargé complètement affichait 125 km ce qui était, dixit le vendeur l'autonomie calculée par la voiture par rapport à la dernière personne qui l'avait utilisée (c'est vrai qu'elles sont intelligentes ces petits machines maintenant) Doit pas être un roi de la conduite douce  ni adepte de la touche éco ce dernier utilisateur...Preuve supplémentaire s'il en fallait une que l'autonomie d'un véhicule électrique dépend fortement de votre façon de conduire, 180 km atteint par  un client m'a dit le vendeur, je veux bien le croire sur parole. Je me suis fait confirmer aussi que Renault avait fait le choix de la location des batteries et de ne pas fournir de CRO (non non ça ne veut pas dire qu'on a très faim ça signifie cordon de recharge occasionnel en clair que Renault vous oblige a vous équiper de sa Wallbox installée à grand frais par Veolia (et oui on fait travailler les copains) et vous allez voir que ça a un incidence notoire au chapitre suivant : le prix. )

Il ne restait donc plus qu'à faire chiffrer tout cela pour que je sache enfin à combien s'élevait le ticket d'entrée  dans l'univers merveilleux de la voiture électrique made by Renault : il y a trois version la life, la zen et la intens ; j'ai cru comprendre que le prix était le même pour la zen et la intens que ce n'était qu'une affaire de choix d'options, la life est donc l'entrée de gamme et en la comparant avec la zen je fus agréablement surpris de constater que Renault avait en partie rompu avec cette détestable habitude des options à tout va et la life est bien dotée de série je n'ai donc retenu que trois options dans la masse des options gadgets proposées. Le chiffre tombe : 16050, 50 (ça comprend la Wallbox 500 € oui rien que ça mais pas sa pose par Veolia 500 € minimum) Donc on arrondit : 16500  € prime de 7000 € déduite (d'ailleurs ce chiffre est déjà obsolète aujourd'hui car la prime est passée à 6300 € (Merci Monsieur le président c'est bien d'encourager les véhicules propres, encore que sur le système des primes j'aurais beaucoup à dire mais ce n'est pas le lieu ici je ferai un jour un autre billet. )

Donc ce sera 16700 € c'est mon dernier prix. Et vous aimeriez bien savoir si j'ai ou vais signer et bien vous ne le saurez pas sinon il n'y aurait plus de saison 3 or je ne vous ai  toujours pas parlé de la MIA qui est en fait le premier véhicule que j'ai essayé ce sera chose faite très vite.

Dernière parenthèse,  vous vous demandez si j'ai essayé de négocier une quelconque remise surtout que le mail qui confirmait  ma demande d'essai comportait un lien vers une page du site de mon concessionnaire bourrée d'offres alléchantes de voitures thermiques grassement remisées...Et bien j'ai demandé et j'ai eu confirmation de ce que j'avais lu sur un forum non il n'y a pas de remise sur l'électrique ç'est plein pot,  faut savoir ce qu'on veut on est militant de défense de l'environnement où on ne l'est pas et si on l'est il faut savoir payer de sa personne et de son compte en banque aussi... Mon vendeur s'est cru même spirituel en me disant qu'il m'offrait la carte grise, comme elle est gratuite... Sauf que ce jeune homme oublie une chose : c'est moi au final qui décide de sortir ou pas mon carnet de chèques...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou