Le dialogue du Marché transatlantique?

 

Les collusions en graphique

Médiapart consacre un dossier complet sur le traiter transatlantique[1]
La Quadrature du Net consacre un dossier chronologique sur le TAFTA[2] pointant notamment les dangers sur les libertés numériques.
Contre La Cour consacre un dossier sur le marché transatlantique[3], notant les collusions et les puissances d’argents qui en sont à l’origine.

Avec ces très bons dossiers, nous ne sommes plus en mesure d’ignorer les risques de cette réglementation de la dérégulation des protections douanières, financières, des normes sanitaires et environnementales, des services publics du marché du travail mais aussi des libertés individuelles.

Les premiers lanceurs d’alertes sont des souverainistes comme LIOR. (ContreLaCour.fr)
On retrouve un exposé avant l’heure de l’historique et de la structure de ce prétendu « dialogue » des deux grosses puissances "occidentales". (Cliquer ici ou sur l’image pour visualiser l’exposé)
Après 15 ans de construction, et "8 rounds" le résultat des ‘négociations’ de ce grand marché va bientôt poindre.

VideoLIOR

TABD : TransAtlantic Business Dialog.
TAED : TransAtlantic Environment Dialog.
TALD : TransAntlantic Labour Dialog.
TACD : TransAtlantic Consummer Dialog.
TLD : Transatlantic Legislator’s Dialog.

 

Les acteurs de ce dialogue

 

On a beaucoup traité le sujet des discussions, mais pas qui discutait et proposait les orientations que les traités devront prendre.

 

Je me suis intéressé" à la forme simple du Dialogue, appelé par les instances européennes TEC (pour Conseil Economique Transatlantique).

Il s’agit de ceux qui président les tables rondes des dialogues, industriels ou groupes financiers qui trouvent des compromis ou des insertions communes sur le marché en devenir.

 

 

 TEC

Mise en forme des acteurs du TransAtlantic Buisness Dialog
(TABD, Dialog du Business Transatlantique) et Transatlantic Business Council (TABC, Conseil du Business Transatlantic). Dialogue des grosses entreprises.

 

Etape par étape, ma recherche s’est faites par degré d’approfondissement, avec comme perspective qu’il y a des acteurs qui ont plus de rôles que certains autres.

J’ai cherché les membres du TABD, les partenaires TABC, et les attachements -s’ils existent - ,entre ces différents membres du TAFTA

Je n'ai rien inventé, c'est les données officiel du TABD-TABC ( http://transatlanticbusiness.org/tabd/ ).
J'ai rentré dans mon petit programme de connecteur de données (Gephi : https://gephi.org/users/download/ ) les différents acteurs du business transatlantique.

 

Ma première étape en image. Cliquez pour agrandir

TABD 

J’ai été surpris de voir que 80% sont américaines et les 20% restantes ne sont pas européenne, mais Allemande.
J’ai été surpris de retrouver des corporations (au sens américain du terme) comme l’industrie chimique, pharmaceutique et du tabac ou des banques/ fond de pension siégeant dans les deux instances.

Par la suite j’ai étendus cette recherche de membres du TABD – TABC aux relations directes entres les entreprises elle-même (donc insérant des personnes physiques siegeant dans les conseils d’administrations de plusieurs entreprises, proche des parlementaire américain ou européen.

Les différents conseils ou dialogues, sont regroupé sous forme de table ronde ou d’association d’entreprises. Les patronats européens et donc français y trouve sa place, CGPME aussi….

En étendant toutes ces relations, non pas de copinages mais de lien directe entre lieux de concertation et de dialogue du TEC, jusqu’aux différentes instances gouvernementales, on arrive au schéma réduit suivant :

 

tafta.jpg

 

Une chose qui m’a marqué c’est les legislateurs européens. Aucuns français, en majorité des allemands. La mojorité d’entre eux sont libéraux, voir conservateur. Le reste : des socialistes européens qui sont les espagnols, portugais ou grecs issus des gouvernements de 2009-2010 ayant légitimé l’austérités dans leur pays.

 

 

Enfin j’ai compléter les informations recueillis sur les différentes tables rondes que je n’avais pas encore mis dans ma base de données.
J’ai étendus ma recherche de manière assez avancé, avec l’intuition que les personnes physiques crée le liant de tous ces entreprises, et ainsi fausse la concurrence qui est censé être libre et non faussée. Cette concurrence est initialement biaisée.
Puis à l’aide des outils statistiques du logiciel j’ai mis en forme le schéma afin d’avoir de manière flagrante les entreprises qui ont leurs entrées dans plusieurs instances, et donc qui un poids très élevé sur les négociations.

En vert   les corporations qui ont le moins d’attache dans le TEC, en marron et kaki une attache moyenne, en rouge une attache forte.
La taille des points considère les attaches indirectes au TEC, mais à l’intérieur du réseau.

Cliquer sur ici ou sur l'image pour agrandir (PDF au format A0)

 

TEC2-v0717-2.jpg
 

 

Avec ce schéma de plus de 1000 nœuds et 1200 liens, je me suis rendus compte que je démontrais rien de nouveau. Je montre ce que l’on sait déjà : l’oligarchie financière et les puissances d’argent contrôlent l’ensemble des relations internationales.

Enfin, ayant vu le film The Corporation issus du bouquin de Noam Chomsky, j’ai voulu mettre en évidence, que les entreprises de mon schéma ne sont pas freiné par un quelconque procès, et que nos instances (a-)démocratiques les laissent agir sans bronché

Liste des corporations les plus signifiantes et les procès qu’ils ont perdus (en construction)

proces1proces2

 

 

Télécharger ce document en pdf


[1]Dossier Médiapart : http://www.mediapart.fr/journal/economie/dossier/europe-usa-tout-sur-laccord-transatlantique

[2] DossierQuadrature du Net http://www.laquadrature.net/fr/TAFTA

[3] Dossier Contre la Cour : http://www.contrelacour.fr/category/europe/libreechange/page/4/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.