jsherpin
Ingénieur de développement informatique - Co-Secrétaire régional d'Europe Écologie - Les Verts Centre.
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2013

jsherpin
Ingénieur de développement informatique - Co-Secrétaire régional d'Europe Écologie - Les Verts Centre.
Abonné·e de Mediapart

Issy-les-Moulineaux : la gène d'un maire anti-mariage pour tous

jsherpin
Ingénieur de développement informatique - Co-Secrétaire régional d'Europe Écologie - Les Verts Centre.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La ville d’Issy-les-Moulineaux est administrée depuis 33 ans par un des ténors de la vie politique française : M. André Santini. Plus connu pour ses "bons mots" que pour son travail de Ministre, Député ou Maire, l’élu est bien embêté en ce moment par son opposition écologiste.

Après une prise de position très banale pour un membre de l’opposition de droite lors du débat sur le mariage pour tous, les écologistes isséens, la loi étant votée, ont voulu s’assurer du respect de celle-ci dans l’avenir des célébrations maritales de leur ville.

Comme le rappellent les écologistes dans un communiqué : plusieurs fois sollicité par la presse, [Monsieur Santini] n’a jamais accepté de clarifier son positionnement, qu’il s’agisse de la célébration des mariages, de l’adoption ou de la PMA.

Ainsi, en Conseil municipal du 4 juillet dernier, une question était posée par Didier Hervo (écologiste) afin de s’assurer du bon traitement de ces mariages futurs dans leur cité. Gène du Maire, réponse procédurale, départ du Maire avant la fin du Conseil, l’opposition constate alors l’incapacité de franchise sur ce sujet de la part d’André Santini. EELV informe alors les citoyens par un communiqué sur leur site relatant ce rocambolesque bottage en touche, mais décide de ne pas en rester là, comme le précise Serge Brière, responsable local de ce parti.

Retour en Conseil municipal ce 3 octobre dernier, les écologistes décident de poser à nouveau la question. L’agacement du Maire est certain, mais la réponse est toujours absente :

Pourtant, le 24 septembre 2013 était affiché en mairie, conformément à l’article 63 du Code civil, la publication d’un futur mariage entre deux hommes qui, nous l’espérons, a du bien se passer, même si nous ne pouvons savoir, après refus de réponse de la part des services municipaux, qui fut l’officier d’Etat civil ayant célébré cette union : le Maire, unE adjointE ?

Pourtant, monsieur Santini est assez friendly, puisque son ancien attaché parlementaire était une petite star des modèles sexy du magazine Tétu.

Alors monsieur le Maire ? Allez-vous répondre ? Allez-vous considérer tous les mariages célébrés en votre mairie sur un pied d’égalité ? Ou devrons-nous juste comprendre que  « Les homosexuels sont souvent des gens très bien »… tant qu’ils restent très discrets et anecdotiques ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes