juan chingo
Abonné·e de Mediapart

82 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2021

L’extrême-droite appelle sur Twitter à la « remigration » d’Anasse Kazib

Après la réussite du premier meeting de campagne d’Anasse Kazib, la fachosphère s’active à déverser sa haine en appelant, en tendances Twitter, à la « remigration » du candidat issu des quartiers populaires. Anasse Kazib doit recevoir le soutien le plus large face à l'extrême-droite, notamment via #SoutienAnasse.

juan chingo
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme à leur habitude, les fachos de la twittosphère s’agitent et lancent des campagnes contre des figures militantes. Aujourd’hui, ils ont ainsi propulsé en tendance n°2 sur Twitter le hashtag #AnasseKazibRemigration plus de 2 000 tweets en moins de deux heures. La raison de l’offensive ? Le meeting de lancement de la campagne d’Anasse Kazib, qui a réuni ce mercredi soir plus de 450 personnes de différents secteurs à l’avant-garde de la lutte contre le gouvernement et l’extrême-droite.

A quelques dizaines se retweetant jusqu’à l’indigestion, les fachos crachent leur haine face à une démonstration de force de la part du candidat des quartiers populaires, du mouvement ouvrier, des mouvements de jeunesse et LGBT. L’attention de la fachosphère semble avoir été attirée par un tweet du candidat montrant une salle comble. En particulier, c’est l’absence de drapeaux français, relayée par le site d’extrême-droite FdeSouche, qui a énervé l’extrême-droite.

Autour du hashtag #AnasseKazibRemigration, une multitude de montages racistes et haineux. Des figures réactionnaires ont également réagi, à l’image
de Bruno Attal secrétaire national du syndicat France Police qui s’en est pris au passage à Assa Traoré. Une énième sortie raciste pour celui qui n’avait pas hésité à culpabiliser et attaquer en direct dans TPMP Tommi, victime de viol au commissariat du 19e par des policiers.

Alors qu’Anasse Kazib dénonçait le silence des médias lors de ce meeting de lancement de campagne en affirmant qu’« il faut saluer la mémoire de Pétain pour que les médias viennent » en référence à Zemmour dont la haine est portée quotidiennement par la presse et les instituts de sondage, ce sont ses soutiens qui s’attaquent désormais au candidat d’extrême-gauche.

Face à ce déferlement de haine puante, les militants de Révolution Permanente ont lancé le hashtag #SoutienAnasse pour répondre à la fachosphère, qui s’attaque régulièrement au candidat - l’extrême-droite l’avait déjà menacé de mort à son encontre - tout comme aux figures éminentes de l’antiracisme, Assa Traoré étant également une de leur cible de prédilection. Thomas Portes ancien porte-parole de la campagne de Sandrine Rousseau, David Guiraud de La France Insoumise ou encore le militant et journaliste Taha Bouhafs ont d’ores et déjà apporté leur soutien à Anasse Kazib.

Comme à leur habitude, les fachos de la twittosphère s’agitent et lancent des campagnes contre des figures militantes. Aujourd’hui, ils ont ainsi propulsé en tendance n°2 sur Twitter le hashtag #AnasseKazibRemigration plus de 2 000 tweets en moins de deux heures. La raison de l’offensive ? Le meeting de lancement de la campagne d’Anasse Kazib, qui a réuni ce mercredi soir plus de 450 personnes de différents secteurs à l’avant-garde de la lutte contre le gouvernement et l’extrême-droite.

A quelques dizaines se retweetant jusqu’à l’indigestion, les fachos crachent leur haine face à une démonstration de force de la part du candidat des quartiers populaires, du mouvement ouvrier, des mouvements de jeunesse et LGBT. L’attention de la fachosphère semble avoir été attirée par un tweet du candidat montrant une salle comble. En particulier, c’est l’absence de drapeaux français, relayée par le site d’extrême-droite FdeSouche, qui a énervé l’extrême-droite.

Autour du hashtag #AnasseKazibRemigration, une multitude de montages racistes et haineux. Des figures réactionnaires ont également réagi, à l’image
de Bruno Attal secrétaire national du syndicat France Police qui s’en est pris au passage à Assa Traoré. Une énième sortie raciste pour celui qui n’avait pas hésité à culpabiliser et attaquer en direct dans TPMP Tommi, victime de viol au commissariat du 19e par des policiers.

Alors qu’Anasse Kazib dénonçait le silence des médias lors de ce meeting de lancement de campagne en affirmant qu’« il faut saluer la mémoire de Pétain pour que les médias viennent » en référence à Zemmour dont la haine est portée quotidiennement par la presse et les instituts de sondage, ce sont ses soutiens qui s’attaquent désormais au candidat d’extrême-gauche.

Face à ce déferlement de haine puante, les militants de Révolution Permanente ont lancé le hashtag #SoutienAnasse pour répondre à la fachosphère, qui s’attaque régulièrement au candidat - l’extrême-droite l’avait déjà menacé de mort à son encontre - tout comme aux figures éminentes de l’antiracisme, Assa Traoré étant également une de leur cible de prédilection. Thomas Portes ancien porte-parole de la campagne de Sandrine Rousseau, David Guiraud de La France Insoumise ou encore le militant et journaliste Taha Bouhafs ont d’ores et déjà apporté leur soutien à Anasse Kazib.

Lire avec images ici: https://www.revolutionpermanente.fr/Deferlante-raciste-Les-fachos-appellent-sur-Twitter-a-la-remigration-d-Anasse-Kazib

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le nouveau variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
UE : Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux