Témoignage en direct : répression et détention à ciel ouvert à République

On était plusieurs milliers cet après midi à République, malgré l’interdiction, pour dénoncer la mascarade de la COP21 et l’État policier. Après la chaîne humaine, tout le monde s’est rassemblé sur la place. Avec une grosse centaine de camarades du NPA et d’Ensemble, on est arrivés par Oberkampf, derrière notre banderole « Leurs guerres, nos morts, à bas l’état d’urgence » et pour le climat. Au départ les flics ont cherché à nous empêcher de passer mais on a finalement pu tous se faufiler par le trottoir. Une fois sur la place, on a décidé de partir en manifestation tout autour, et les gens se sont agrégés derrière nous, histoire de montrer qu’on ne cédait pas aux intimidations. On a fait un tour, puis les CRS ont commencé à charger et à gazer, et l’on a reculé. Ils nous ont encerclés peu à peu, ils étaient extrêmement nombreux, avec camions, hélicos, tonfas, lacrymogènes en grenade et en aérosol.

Mais ils ne nous ont pas laissé partir. Toutes les rues adjacentes étaient bouclées, et ils nous ont peu à peu encerclés à l’entrée de la rue du Faubourg du Temple, avec des cordons de boucliers et des camions. On y est toujours, depuis près de trois heures. Au départ on était à peu près 150, avec y compris les porte-paroles du NPA Olivier Besancenot et Christine Poupin, et des camarades d’Ensemble et d’Alternative Libertaire. C’est clairement une détention ciblée et à ciel ouvert. Au bout d’une trentaine de minutes, ils ont commencé à pousser et à arracher un à un des camarades. J’ai vu une femme se faire tirer très brutalement par son écharpe, jusqu’à ce qu’elle tombe étranglée. Un copain qui a la soixantaine s’est fait exploser ses lunettes. Un autre a été traîné au sol. Après avoir pris comme ça peut-être 80 d’entre nous, ils ont arrêté, et depuis deux heures on est là face à face, coincés dans leur souricière. Ils vont certainement nous embarquer tous, mais ils voulaient nous faire mariner un peu. On attend donc d’être arrachés à notre tour. Ils viennent justement d’amener deux cars supplémentaires.

http://www.revolutionpermanente.fr/Temoignage-en-direct-repression-et-detention-a-ciel-ouvert-a-Republique

Pour suivre quotidiennement l'actualité vue de l'extrême gauche, visitez le site www.revolutionpermanente.fr .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.