julie charmoillaux
syndicaliste et militante politique
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 juin 2017

NI LOI EL KHOMRI 1, NI LOI EL KHOMRI 2

Abrogation totale de la loi El Khomri ! À bas les ordonnances Macron. Pas touche au Code du travail !

julie charmoillaux
syndicaliste et militante politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

PLUS DE 8 200 SIGNATURES !

https://www.change.org/p/abrogation-totale-de-la-loi-el-khomri-%C3%A0-bas-les-ordonnances-macron

Communiqué n° 4

NI LOI EL KHOMRI 1, NI LOI EL KHOMRI 2

ABROGATION TOTALE !

Les ordonnances que prépare Macron ne sont pas une nouveauté : elles sont le « copié-collé » de l’avant-projet de loi El Khomri, tel qu’il était en février 2016. Face à la mobilisation unie pour le retrait de cette loi d’intérêt patronal, le gouvernement avait dû retirer certains articles de ce projet pour en sauver l’essentiel.

L’actuelle loi El Khomri est la matrice, le socle des ordonnances en cours.

Il est donc impossible d’intervenir pour mettre à bas les ordonnances sans prendre fait et cause pour l’abrogation de la loi El Khomri, matrice des ordonnances. Pas question donc d’entériner la loi El Khomri 1, gangrène sociale généralisée.

Les ordonnances en cours sont le deuxième temps de la même « réforme du marché du travail ». Cette « réforme » est un tout : elle n’est ni discutable, ni négociable, ni amendable. En la combattant, nous défendons le minimum décent pour toutes et tous.

En la combattant, nous défendons le syndicalisme de revendication, de contestation et d’action, pour les salaires, pour l’emploi et des conditions de vie digne de ce nom.

En avant toute pour les 10 000 signatures, fort desquelles notre syndicat prendra toute initiative utile dans la voie du Front du refus, uni et solidaire.

Continuons à partager, faire connaître, signer massivement notre pétition.

https://www.change.org/p/abrogation-totale-de-la-loi-el-khomri-%C3%A0-bas-les-ordonnances-macron

Paris, le 15 juin 2017

Pour tout contact :

Syndicat des Archives de France CGT

56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris

téléphone : 01 40 27 63 33 mail : cgt.archives@culture.gouv.fr

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad avait réfuté « catégoriquement » ces accusations.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal
Tensions autour de la détention au Gabon de deux Français
Une enquête menée par une juge d’instruction française sur la détention au Gabon de deux Français, dont l’ancien directeur de cabinet du président Bongo Ondimba, provoque des remous. Les avocats des deux détenus s’inquiètent pour leur santé et dénoncent un règlement de comptes politique, mettant en cause le fils aîné du chef de l’État gabonais.
par Fanny Pigeaud

La sélection du Club

Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut