La stratégie électoraliste du sénateur maire d'Orchies, Dominique Bailly (PS)

Alors que les élections municipales arrivent, le maire actuel, Dominique Bailly (PS) a décidé de s'allier avec Christophe Braem (UMP), son conseiller municipal de droite.

En se rapprochant ainsi de l'UMP, il casse ainsi 45 ans d'alliance entre le PS et le PC. 

L' adjointe du maire et la conseillère communautaire déléguée PC, Nadine Savary dénonce cette alliance contre nature et décide de créer sa propre liste.

Dominique Bailly n'en est pas à sa première contradiction, après avoir signé la contribution au maire de Lille, il s'en était violemment pris aux fonctionnaires de l'inspection du travail, comme le souligne Patrick Daquin, dans son blog sur médiapart.fr,  "Sur le tour de France, le sénateur Bailly perd les pédales". De même, après avoir dénoncé les dérives néolibérales de la politique de N. Sarkozy, il décide maintenant de s'allier avec un représentant de l'UMP pour les élections municipales.

En effet, le choix du maire reste incompréhensible, d'autant plus qu'aucune liste FN ne se dessine pour le moment. Le maire, déclare, lui, qu'il ne s'intéresse pas au parti de son ancien concurrent de droite, mais qu'il respecte l'homme. Mais, croit il pouvoir obtenir sa réélection de manière automatique en jouant sur la crédulité des citoyens ou ne donne -t-il pas raison au Front National qui déclare que les politiques et les valeurs de gauche et de droite sont les mêmes?

Malgré une campagne de communication exceptionnelle, calendrier des fêtes, voeux du maire à la Pubeco Pévèle Arena dans une salle pouvant contenir plus de 5000 personnes.., parviendra -t-il à faire oublier sa stratégie électoraliste?

S'il réussit, ce sera un échec aussi bien pour la gauche que pour la droite. Il est plus que temps de montrer qu'une politique de GAUCHE est possible. Non, les politiques de droite et de gauche ne sont pas identiques. Dans un monde où la perte de valeurs est incontestable, nous nous devons de redonner du sens à la politique. Cette stratégie électoraliste dévoile surtout l'ambition carriériste de Dominique Bailly.

C'est pourquoi, je n'accepte pas cet état de fait et j'invite tous les Orchésiens à faire de même en récusant le vote pour Dominique Bailly et en appelant à voter pour une vraie candidate de gauche, en l'occurence Nadine Savary.

Julien Debove

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.